par Elisabeth Studer

Constructeurs japonais : baisse de 12 % des ventes mondiales en juillet

Les ventes mondiales des constructeurs automobiles japonais ont chuté de 12,2% en juillet par rapport à l'année dernière. Il s’agit pour eux du cinquième mois consécutif de baisses, alors que la demande de voitures demeure atone, même après la réouverture des usines et des concessionnaires à la suite des mesures de confinement prises pour tenter de limiter la propagation du coronavirus.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Les ventes mondiales des constructeurs automobiles japonais ont chuté de 12,2% en juillet par rapport à l'année dernière. Il s’agit pour eux du cinquième mois consécutif de baisses, alors que la demande de voitures demeure atone, même après la réouverture des usines et des concessionnaires à la suite des mesures de confinement prises pour tenter de limiter la propagation du coronavirus.

Les ventes mondiales des constructeurs japonais régressent encore en juillet

Les sept principaux constructeurs automobiles japonais, dont Toyota et Nissan ont vendu au total 2,01 millions de véhicules en juillet, selon les calculs de Reuters basés sur les données de vente publiées par les entreprises vendredi.

Certes, la baisse des ventes mensuelles a nettement ralenti alors qu’une chute de 50% avait été enregistrée en avril, et une baisse de 21,3% en juin dernier.

Production mondiale japonaise également en baisse

La production mondiale globale des sept principaux constructeurs automobiles japonais a chuté de 14,4% en glissement annuel en juillet, s’établissant à 1,99 million d'unités, après avoir enregistré une chute de 26,1% en juin dernier.

Un délai de 5 ans pour retrouver un niveau de demande équivalent à 2019 ?

La demande mondiale de voitures peine à se re-saisir malgré la fin de mesures des confinement prises par les gouvernements mondiaux. Ne sachant de quoi demain sera fait, en l’absence, certains clients potentiels préfèrent épargner et reconsidérer leurs achats. Même si dans certains pays comme la Chine, la voiture permet d’éviter la promiscuité et les microbes des transports en commun.

Les experts du secteur prévoient qu'il faudra jusqu'à cinq ans pour que la demande revienne aux niveaux de 2019.

Notre avis, par leblogauto.com

Triste temps pour l’économie. La crise sanitaire n’aura fait qu’accentuer un processus déjà bien engagé de régression de la demande. Reste aux constructeurs à trouver de nouveaux eldorados …

Sources : Reuters

Pour résumer

Les ventes mondiales des constructeurs automobiles japonais ont chuté de 12,2% en juillet par rapport à l'année dernière. Il s’agit pour eux du cinquième mois consécutif de baisses, alors que la demande de voitures demeure atone, même après la réouverture des usines et des concessionnaires à la suite des mesures de confinement prises pour tenter de limiter la propagation du coronavirus.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.