par Bernard Fournol

Bilan 2019: France

L’année 2019 en France apparaît au final comme assez proche de l’année précédente. Des normes et des incitations qui faussent les résultats. Un Diesel qui décline. Des électriques et hybrides qui gagnent du terrain et des SUV...plus encore. Et un mois de décembre ou l’on fait des provisions d’immatriculations.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

WLTP, CAFE, Bonus/Malus, primes, un bilan dans le brouillard des normes et incitations

On croyait avoir atteint le pic de l’embrouillamini en 2018, avec l’introduction des normes NEDC corrélées, précédent l’arrivée du WLTP. Le sommet était encore loin. Les circonvolutions autour des primes à la conversion, le double barème bonus/malus - NEDC/WLTP, l’extension du malus à 20 000€ et pour finir la prise en compte des objectifs CAFE obscurcissent l’avenir. Un modèle à succès peut devenir invendable du jour au lendemain. Ou un autre délaissé peut redevenir séduisant en cours d’année. Stratégie et coup de poker font partie d'un jeu aux règles fluctuantes.

PSA porté par Citroën

2019, c’était l’année du centenaire Citroën. La marque a retrouvé de son lustre. Rappelons que dans sa longue histoire, la firme aux chevrons a longtemps dépassé les 30% du marché hexagonal, loin devant Peugeot. Porté par ses résultats et cet anniversaire, Citroën peut être vue comme la marque de l’année. Avec +9,9% au cumul, une C3 sur la deuxième marche du podium et une part de marché en hausse, ce titre est justifié. Dans le sillage de Citroën, DS a fait une bonne année, même si les +57,7% de décembre laissent à penser que l’on provisionne beaucoup pour 2020…

Côté Peugeot, le changement de 208 en cours d’année a forcément ralenti la machine, alors qu’Opel, qui attendait sa cousine Corsa, affiche des résultats décevants.

Renault, un finish au sprint

En immatriculant de gros volumes en décembre, Renault et Dacia finissent l’année sur le fil. Le passage de relais a bien fonctionné pour la Clio, même s’il lui a coûté la première place. On notera le retour en grâce de la Twingo, qui aide à faire croire en l’avenir des petites voitures. Dacia se maintien, mais se repose trop sur la seule Sandero qui fait 50% des ventes de la marque. Alpine a atteint un sommet qui sera difficile à dépasser compte tenu d’un contexte difficile –doux euphémisme- pour les sportives.

La branche japonaise de l’alliance est plus que jamais dans la tourmente. Malgré de gros volumes immatriculations en décembre, la chute est de 29% sur l’année. La faute au contexte, au renouvellement du Juke, mais aussi à la Micra qui n’a jamais trouvé sa place et disparaît même du Top 50 des ventes !

Volkswagen retrouve des couleurs

Après plusieurs mauvais millésimes, toutes les marques de la galaxie Volkswagen ont retrouvées des couleurs. A commencer par la maison mère qui reprend ses distances vis-à-vis de Dacia. T-Cross et T-Roc sont en pointe, ce dernier talonnant la Golf. Seat et Skoda font un beau tir groupé, alors qu’Audi est revenu au contact de BMW. On note quand même que les immatriculations de décembre traduisent une certaine inquiétude pour 2020.

Fébrilité de fin d’année

Le groupe Volkswagen n’a pas l’apanage du fort volume en décembre. A l’image de Porsche, Ferrari ou Maserati ont immatriculés comme des généralistes ou presque. Qu'il s’agisse d'un effet Malus à 20 000€ ou de la prise en compte des émissions moyennes des automobiles vendues par le groupe, 2020 s’annonce en effet terrible pour le haut de gamme, comme pour beaucoup de thermiques classiques. Seul Toyota, en dehors du bal des turpitudes avec ses hybrides, se démarque par une baisse de ses immatriculations en décembre…tout en franchissant la barre des 100 000 véhicules vendues en France.

Moins de Diesel, plus de SUV

Il ne s’agit que de confirmations. Les évolutions observées ces dernières années se confirment. Le SUV plait plus que jamais et gagne du terrain pour attendre 38% des ventes. Le moteur Diesel décline, mais un palier semble avoir été atteint. Cette motorisation se stabilise aux alentours du tiers du marché. Même si l’électrique et l’hybride progressent, la chute profite avant tout aux classiques véhicules thermiques à essence qui captent 2/3 du transfert, contre 1/3 aux alternatives. Il n'est sûr dans ces conditions que les clients basculent dès 2020 dans du tout hybride ou électrique.

Les classements

Top50 annuel par modèles

Top10 annuel par marque

  1. Renault (407 134)
  2. Peugeot (379 582)
  3. Citroën (235 110)
  4. Volkswagen (149 105)
  5. Dacia (138 977)
  6. Toyota (101 730)
  7. Ford (78 838)
  8. Fiat (71 666)
  9. Mercedes (70 214)
  10. Opel (66 901)

Les tableaux

Dec. 2019Dec. 2018% Dec.PDM Déc. 2019PDM Déc. 2018
BMW8 3534 94468,95%3,96%2,99%
Mini3 2032 84612,54%1,52%1,72%
Rolls-Royce10-0,00%0,00%
BMW Group11 5577 79048,36%5,47%4,71%
Mercedes9 6857 38231,20%4,59%4,46%
Smart1 47291461,05%0,70%0,55%
Daimler11 1578 29634,49%5,28%5,02%
Alfa Romeo62845737,42%0,30%0,28%
Fiat6 5124 93132,06%3,08%2,98%
Jeep1 00867150,22%0,48%0,41%
Maserati11434235,29%0,05%0,02%
FCA8 2626 09335,60%3,91%3,68%
Ferrari6312425,00%0,03%0,01%
Ford7 4285 94025,05%3,52%3,59%
Cadillac110,00%0,00%0,00%
Chevrolet28-75,00%0,00%0,00%
GM39-66,67%0,00%0,01%
HondaN/AN/A---
Hyundai3 3272 52831,61%1,58%1,53%
Kia4 6683 05252,95%2,21%1,85%
Hyundai-Kia7 9955 58043,28%3,79%3,37%
Jaguar536252112,70%0,25%0,15%
Land Rover1 229507142,41%0,58%0,31%
JLR1 765759132,54%0,84%0,46%
MazdaN/AN/A---
Citroën17 90516 22810,33%8,48%9,81%
DS2 6821 70157,67%1,27%1,03%
Opel3 2044 844-33,86%1,52%2,93%
Peugeot29 26827 0458,22%13,86%16,35%
PSA53 05949 8186,51%25,12%30,12%
Infiniti3614157,14%0,02%0,01%
Nissan4 7502 61981,37%2,25%1,58%
- Groupe Nissan4 7862 63381,77%2,27%1,59%
Mitsubishi71037489,84%0,34%0,23%
Alpine386154150,65%0,18%0,09%
Dacia13 2159 60337,61%6,26%5,81%
Renault39 74731 30126,98%18,82%18,93%
- Groupe Renault53 34841 05829,93%25,26%24,82%
Renault-Nissan58 84444 06533,54%27,86%26,64%
Subaru16819784,21%0,08%0,01%
Suzuki3 0291 84963,82%1,43%1,12%
TeslaN/AN/A---
Lexus99657972,02%0,47%0,35%
Toyota7 8998 085-2,30%3,74%4,89%
Toyota Group8 8958 6642,67%4,21%5,24%
Audi6 9093 96774,16%3,27%2,40%
Porsche1 124230388,70%0,53%0,14%
Seat3 2843 0228,67%1,55%1,83%
Skoda4 3732 76058,44%2,07%1,67%
Volkswagen16 20513 09323,77%7,67%7,92%
Autres292420,83%0,01%0,01%
VW Group31 92423 09638,22%15,12%13,96%
Volvo3 0471 72177,05%1,44%1,04%
Autres Français89-11,11%0,00%0,01%
Autres étrangers4 2211 701148,15%2,00%1,03%
TOTAL211 194165 39027,69%

Cumul annuel

Pour résumer

L’année 2019 en France apparaît au final comme assez proche de l’année précédente. Des normes et des incitations qui faussent les résultats. Un Diesel qui décline. Des électriques et hybrides qui gagnent du terrain et des SUV...plus encore. Et un mois de décembre ou l’on fait des provisions d’immatriculations.

Bernard Fournol
Rédacteur
Bernard Fournol

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

YTD 2019YTD 2018% Var.PDM 2019PDM 2018
BMW58 75157 5372,11%2,65%2,65%
Mini27 15827 378-0,80%1,23%1,26%
Rolls-Royce1016-37,50%0,00%0,00%