Lancer le diaporama
Zarooq Sandracer 500GT en version finale 1
+8
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Zarooq Sandracer 500GT en version finale

Annoncée fin 2015, la Zarooq Sandracer est fin prête pour la production. Le concept n'a pas évolué, il s'agit toujours d'une sportive destinée à évoluer sur les pistes de sable du désert plus que sur l'asphalte. Et pour cause, elle est née à Dubai.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Annoncée fin 2015, la Zarooq Sandracer est fin prête pour la production. Le concept n'a pas évolué, il s'agit toujours d'une sportive destinée à évoluer sur les pistes de sable du désert plus que sur l'asphalte. Et pour cause, elle est née à Dubai.

Dubai et les émirats, paradis des supercars. Mais aussi des 4x4 de tous poils. L'idée de Zarooq Motors est de combiner ces deux mondes, en donnant naissance à une sportive prêt à affronter les terrains plus difficiles. Non pas un enième "SUV Coupé", mais un coupé tout-terrain, tenant à la fois de la supercar et du buggy.

Car sous cette carrosserie au style anguleux se cache un gros V8 6.2 (origine GM ?) en position centrale, qui n'entraîne que les roues arrière. Un moteur donné pour 525 ch et 660 Nm, et donc largement suffisant pour les 1 200 kg de l'engin.

Dépourvu de site de production, Zarooq a fait appel aux services de Mansory. La carrosserie sera ainsi réalisée en Belgique dans les ateliers de Verstappen Design, filiale de Mansory. Et la finition de l'habitacle sera réalisée en Allemagne par Mansory. La structure a également été conçue en partenariat avec Campos Racing.

La production de la première série de 35 exemplaires a débuté. Et le tarif sera particulièrement élitiste : $450 000.

Rappelons que cette Sandracer a un fort accent français. Son style est signé Anthony Jannarelly, auteur des coupés Lykan ainsi que de la Jannarelly Design-1. Et l'un des co-fondateurs se nomme Bruno Laffite, neveu de Jacques Laffite. Le nom de la marque provient de celui d'un serpent, le Psammophis schokari, en anglais Schockari SandRacer et plus simplement Zarooq de son nom local. Un serpent du désert réputé pour sa vitesse sur le sable.

Source : Zarooq Motors

Pour résumer

Annoncée fin 2015, la Zarooq Sandracer est fin prête pour la production. Le concept n'a pas évolué, il s'agit toujours d'une sportive destinée à évoluer sur les pistes de sable du désert plus que sur l'asphalte. Et pour cause, elle est née à Dubai.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos