par Elisabeth Studer

Xiaomi va ouvrir une usine automobile à Pékin

Xiaomi, le géant chinois des smartphones, construira une usine à Pékin pouvant produire 300 000 véhicules par an dans son unité de véhicules électriques, ont annoncé samedi les autorités de la capitale chinoise.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Xiamo va construire tout un nouveau complexe dédié à l’automobile

L'usine sera construite en deux phases, Xiaomi construira également le siège social, les bureaux de vente et de recherche de son unité automobile dans la zone de développement économique et technologique de Pékin, a déclaré l'agence de développement économique Beijing E-Town soutenue par le gouvernement de Pékin sur son compte officiel WeChat.

Objectif de production de masse pour 2024

Beijing E-Town a déclaré qu'il prévoyait que l'usine atteigne la production de masse en 2024, un objectif déjà annoncé par le directeur général de Xiaomi, Lei Jun, en octobre.

En mars dernier, Xiaomi – qui a dépassé Apple pour se positionner au second rang mondial des constructeurs de smartphones derrière Samsung – a annoncé son entrée dans la course aux voitures électriques, ajoutant qu’il avait l’intention d’investir 10 milliards de dollars à cet effet au cours des 10 prochaines années.

A la fin du mois d'août, Xiaomi a officiellement enregistré son entreprise de véhicules électriques Xiaomi EV. Laquelle compte désormais 300 employés, selon les informations communiquées par la société en septembre. La marque de véhicules électriques est dirigée par le PDG Lei Jun lui-même.

Des magasins de vente de smartphone pour promouvoir ses VE

Le géant de la téléphonie a ouvert des milliers de magasins pour stimuler la croissance des ventes nationales de son activité de smartphones, mais a finalement l'intention d'utiliser ces magasins comme canal pour ses projets de vente de véhicules électriques.

Commentant les développements, Lei Jun a récemment déclaré : « La sortie d’une voiture électrique n’est pas un coup de pub. Il se trouve que les voitures des moyens de transport ordinaires sont devenues des appareils intelligents et technologiques.

Notre avis, par leblogauto.com

Le marché chinois des véhicules électriques est de plus en plus dense, d’autant plus avec l’arrivée de nouveaux acteurs. En janvier dernier, le géant chinois de la recherche sur internet – Baidu – a ainsi lancé une entreprise autonome de voitures électriques.

Lorsque Xiaomi lancera officiellement sa voiture électrique, il affrontera ses rivaux chinois comme Nio et Xpeng ainsi que de plus grands constructeurs automobiles comme Tesla et BYD. Sans oublier Foxconn, le sous-traitant phare d’Apple, qui est aussi sur les rangs avec sa propre plate-forme EV.

Reste que ne s’invente pas constructeur automobile du jour au lendemain qui veut. Tant au niveau de la conception que de la production …

Certes, en septembre dernier, un rapport d’une agence d’association financière chinoise laissait entendre que Xiaomi serait en passe d’acheter les actifs de Borgward, ces derniers intégrant son usine de production à Pékin.

La nouvelle branche véhicule électrique du groupe, Xiaomi EV Inc, prévoit de gagner en capacité de production automobile le plus rapidement possible via le recours à deux sites industriels. Il s’agira d’abord d’acquisitions – comme celle de Borgward – ainsi que de la construction d’installations ultérieures pour assurer la capacité de production future.

Sources : Reuters, CNBC, RTT News

Pour résumer

Xiaomi, le géant chinois des smartphones, construira une usine à Pékin pouvant produire 300 000 véhicules par an dans son unité de véhicules électriques, ont annoncé samedi les autorités de la capitale chinoise.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.