par La rédaction

WRX STI Type RA et BRZ tS : une Subaru peut en cacher une autre

Il y a une semaine exactement, le constructeur japonais nous donnait rendez-vous le 8 juin pour plus de détails sur la WRX STI Type RA. Mais Subaru nous réservait une petite surprise : le BRZ tS, révélé hier. Dommage que ces deux séries limitées soient réservées au marché américain…

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

On savait déjà que Subaru s’apprêtait à dévoiler une nouvelle version de sa berline délurée. Mais on ne savait en revanche pas ce que la firme japonaise mijotait pour son petit coupé. Peut-être une annonce officielle de l’arrivée d’une déclinaison plus méchante signée STI, espérée mais jamais confirmée ? Perdu ! Au final la firme aux six étoiles nous livre un BRZ tS (tS pour tuned by STI), dotée d’équipements exclusifs mais à la mécanique inchangée.

Faisons donc un tour des améliorations esthétiques et mécaniques opérées sur ces deux modèles, dont le tirage sera limité à 500 exemplaires pour chacun, et qui ne seront (pour l’instant ?) disponibles qu’en Amérique du Nord début 2018.

De la WRX STI Type RA, nous connaissions déjà le toit et l’aileron en carbone, les  jantes BBS dorées de 19 pouces, ou encore les sièges baquets Recaro. Mais ce n’est pas tout : pour rester dans le domaine cosmétique, la Type RA reçoit également une lame de spoiler, ainsi qu’un pare-choc arrière et une grille de calandre spécifiques, ces deux derniers éléments étant soulignés d’un liseré rouge. En cabine le volant s’habille de tissu ultra suede, et un bouton de démarrage (ou de mise à feu ?) est installé.

Mais les précisions que tout le monde attendait, c’est bien sûr au niveau des améliorations apportées à la mécanique. De ce côté, grâce à une gestion électronique revue, des pistons renforcés et un système d’échappement spécifique, la puissance passe de 305 à 310 chevaux.  Côté freinage, la couleur des étriers Brembo vire à l’argenté, tandis que le châssis est optimisé par l’adoption d’amortisseurs Bilstein.

Du côté du coupé BRZ, la déclinaison tS reçoit également le bouton de démarrage magique, et se pare de sièges spécifiques en alcantara rouge et noir, tout comme le volant. Les ceintures de sécurité et les poignées de portes s’habillent également de rouge, et le tachymètre est siglé STI. Extérieurement, le BRZ tS reçoit des pare-chocs, une lame de spoiler, des bas de caisse et un diffuseur arrière spécifiques. Le petit coupé ‘chipe’ également l’aileron en carbone de sa grande sœur, ainsi que ses liserés rouges sur la calandre et le pare-choc arrière.

Le BRZ tS s’équipe également de jantes allégées en aluminium de 18 pouces, chaussées en Michelin Pilot Sport 4 (215/40 R18), et son comportement sportif se voit amélioré par l’adoption d’amortisseurs et ressorts Sachs. Contrairement à la WRX STI, cette édition limitée ne bénéficie d’aucune augmentation de puissance, celle-ci restant à 205 chevaux.

Alors bien sûr certains seront déçus de ne pas voir ces deux modèles débarquer sur le vieux continent, mais au vu de l’importance stratégique du marché américain pour Subaru, il est logique que la marque des pléiades ‘chouchoute’ les Etats-Unis…

Source : Subaru

Illustrations : Subaru

Pour résumer

Il y a une semaine exactement, le constructeur japonais nous donnait rendez-vous le 8 juin pour plus de détails sur la WRX STI Type RA. Mais Subaru nous réservait une petite surprise : le BRZ tS, révélé hier. Dommage que ces deux séries limitées soient réservées au marché américain…

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.