Lancer le diaporama
WEC 2018-2019 : La Signatech Alpine Matmut tutoie les sommets 1
+4
LANCER LE DIAPORAMA
par Alain Monnot

WEC 2018-2019 : La Signatech Alpine Matmut tutoie les sommets

Nous avions donc effectué le bon choix en étant en immersion au sein de l'écurie Signatech Alpine Matmut. En effet, au terme de ces 24 heures du Mans 2019, nous nous sommes retrouvés dans le stand de la #36 en route pour la victoire avec une foule de photographes, de journalistes, d'amis et de partenaires au point que le staff technique ne pouvait pas sortir de son bocal, même après vu sur les écrans que Nicolas Lapierre en larmes avait effectivement bien franchi la ligne.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Nous avions donc effectué le bon choix en étant en immersion au sein de l'écurie Signatech Alpine Matmut. En effet, au terme de ces 24 heures du Mans 2019, nous nous sommes retrouvés dans le stand de la #36 en route pour la victoire avec une foule de photographes, de journalistes, d'amis et de partenaires au point que le staff technique ne pouvait pas sortir de son bocal, même après vu sur les écrans que Nicolas Lapierre en larmes avait effectivement bien franchi la ligne.

Toute l'équipe de mécaniciens s'était rassemblée autour de David, qui se plaisait à développer une banderole annonçant le titre de champions du monde LMP2 2018-2019. Les yeux étaient rougis pas uniquement par la fatigue, puisque de grosses larmes étaient essuyées ou plus ou moins dissimulées.

C'est avec un drapeau français que cette belle équipe très solidaire s'élançait alors face au muret pour saluer avec grand soulagement et une joie profonde l'arrivée de leur voiture, championne du monde. Bien entendu André Negrao et Pierre Thiriet étaient eux aussi accrochés aux grilles et jubilaient, soulagés après cette concentration intense et constante.

Philippe Sinault ne s'était pas lancé dans de grandes démonstrations de satisfaction mais avec toute la mesure et la détermination qui lui sont propres, il acceptait malgré la multiplicité des sollicitations de répondre brièvement à nos questions, avant d'aller féliciter ses troupes exemplaires à tous niveaux.

Philippe à brûle pourpoint que nous dites-vous après cette victoire?

" Il n'y a rien à dire de particulier. Une fois de plus ces 24 heures ont été pleines d'émotions, faites de joie de frustration de colère, d'injustice, voilà."

Vous avez appliqué le plan de vol prévu ?

" Le plan de vol, c'était d'être en capacité d'être devant tout le temps et l'on a été devant. On savait que ça allait être dur parce que G Drive et Jackie Chan sont des adversaires coriaces et ils l'on été. Je pense que le début de course a été fantastique , y compris pour nous. Puis on a pris un plaisir incroyable au final . Il n'y a pas de victoire sans plaisir."

J'ai vu des mécaniciens qui pleuraient...

" J'espère qu'ils vont pleurer, j'espère qu'ils vont se faire des bisous".

Vous appréciez plus la victoire ou le titre?

" C'est difficile de répondre. Cette saison était tellement longue avec ces coupures... On a fait cette super saison avec le titre mais Le Mans reste Le Mans. On ne va pas se mentir entre amis."

La consécration de toute une équipe

Au niveau des ingénieurs la pression retombait. Olivier le stratège  félicitait du fond du cœur les jeunes pour le super boulot d'équipe réalisé. Paul, Thomas et Aurélien éprouvaient un sentiment de grande satisfaction et se congratulaient chaleureusement.

Pendant ce temps là, sur le podium les trois pilotes André, Nicolas et Pierre avec des larmes dans les yeux recevaient avec Paul l'ingénieur Performance, les lauriers et la coupe de la très belle victoire. Celle-ci marquera aussi un déchirement, puisque la saison prochaine Nicolas rejoindra le Cool Racing en tant que pilote.

De cette période du Mans partagée avec toute l'équipe Signatech-Alpine-Matmut nous retiendrons en premier lieu la grande qualité des relations humaines et une forte culture d'entreprise. Nous constatons que ces leviers autorisent les aventures les plus belles et les plus riches. Nous remercions chacun des membres de nous avoir accepté de si belle manière parmi eux.

Alain Monnot

Photos : Thierry Coulibaly  et Alain Monnot

Pour résumer

Nous avions donc effectué le bon choix en étant en immersion au sein de l'écurie Signatech Alpine Matmut. En effet, au terme de ces 24 heures du Mans 2019, nous nous sommes retrouvés dans le stand de la #36 en route pour la victoire avec une foule de photographes, de journalistes, d'amis et de partenaires au point que le staff technique ne pouvait pas sortir de son bocal, même après vu sur les écrans que Nicolas Lapierre en larmes avait effectivement bien franchi la ligne.

Alain Monnot
Rédacteur
Alain Monnot

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos