par Patrick Garcia

VW : A l'heure de la restructuration

VW s'apprte entrer dans une priode de changement plus proche du big-bang que du ravalement cosmtique. Bernd Pichestrieder avoue l'inluctabilit des licenciements massifs afin de perenniser la socit. La fourchette estime va de 10 17000 suppressions d'emplois alors que la dlocalisation de la production est plus qu' l'ordre du jour. Les syndicats sont sur les dents et les discussions s'annoncent difficiles.
Dans un mme temps, les joint-ventures, sauce Peugeot, ont la cte et nous avons vu que VW allait s'associer avec Mercedes pour la production d'un Microbus "Voyager" rserv au pays le plus sduisant pour un grand constructeur, les Etats Unis. C'est l bas que la part de march de VW s'est effondre ses derniers mois avec une chute de 20 %. Il fallait ragir au plus vite. Trs symptomatique des recadrages stratgiques, le changement d'agence  de publicit est une constante dans le secteur automobile. Len Hunt, patron de VW USA, a eu la lourde charge d'annoncer son partenaire pub depuis 10 ans la fin du contrat les unissant. Dans ces cas l , le but est de piquer l'agence la plus en vogue, et qui travaille gnralement pour la concurrence. C'est chose faite puisque Arnold cde sa place la compagnie Crispin Porter + Bogusky qui s'est signale par ses campagnes pour la trs demande Mini. VW USA a dpens l'an dernier 417 millions de dollars pour sa publicit alors que dans le mme temps Mini n'en donnait que 22. Le choix a certainement t vite fait chez Crispin Porter + Bogusky.
Mais la question ternelle se posera toujours: qui du produit ou de la pub fait le succs d'un modle ?

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

VW s'apprte entrer dans une priode de changement plus proche du big-bang que du ravalement cosmtique. Bernd Pichestrieder avoue l'inluctabilit des licenciements massifs afin de perenniser la socit. La fourchette estime va de 10 17000 suppressions d'emplois alors que la dlocalisation de la production est plus qu' l'ordre du jour. Les syndicats sont sur les dents et les discussions s'annoncent difficiles.
Dans un mme temps, les joint-ventures, sauce Peugeot, ont la cte et nous avons vu que VW allait s'associer avec Mercedes pour la production d'un Microbus "Voyager" rserv au pays le plus sduisant pour un grand constructeur, les Etats Unis. C'est l bas que la part de march de VW s'est effondre ses derniers mois avec une chute de 20 %. Il fallait ragir au plus vite. Trs symptomatique des recadrages stratgiques, le changement d'agence  de publicit est une constante dans le secteur automobile. Len Hunt, patron de VW USA, a eu la lourde charge d'annoncer son partenaire pub depuis 10 ans la fin du contrat les unissant. Dans ces cas l , le but est de piquer l'agence la plus en vogue, et qui travaille gnralement pour la concurrence. C'est chose faite puisque Arnold cde sa place la compagnie Crispin Porter + Bogusky qui s'est signale par ses campagnes pour la trs demande Mini. VW USA a dpens l'an dernier 417 millions de dollars pour sa publicit alors que dans le mme temps Mini n'en donnait que 22. Le choix a certainement t vite fait chez Crispin Porter + Bogusky.
Mais la question ternelle se posera toujours: qui du produit ou de la pub fait le succs d'un modle ?

Pour résumer

VW s'apprte entrer dans une priode de changement plus proche du big-bang que du ravalement cosmtique. Bernd Pichestrieder avoue l'inluctabilit des licenciements massifs afin de perenniser la socit. La fourchette estime va de 10 17000 suppressions d'emplois alors que la dlocalisation de la production est plus qu' l'ordre du jour. Les syndicats sont sur les dents et les discussions s'annoncent difficiles.
Dans un mme temps, les joint-ventures, sauce Peugeot, ont la cte et nous avons vu que VW allait s'associer avec Mercedes pour la production d'un Microbus "Voyager" rserv au pays le plus sduisant pour un grand constructeur, les Etats Unis. C'est l bas que la part de march de VW s'est effondre ses derniers mois avec une chute de 20 %. Il fallait ragir au plus vite. Trs symptomatique des recadrages stratgiques, le changement d'agence  de publicit est une constante dans le secteur automobile. Len Hunt, patron de VW USA, a eu la lourde charge d'annoncer son partenaire pub depuis 10 ans la fin du contrat les unissant. Dans ces cas l , le but est de piquer l'agence la plus en vogue, et qui travaille gnralement pour la concurrence. C'est chose faite puisque Arnold cde sa place la compagnie Crispin Porter + Bogusky qui s'est signale par ses campagnes pour la trs demande Mini. VW USA a dpens l'an dernier 417 millions de dollars pour sa publicit alors que dans le mme temps Mini n'en donnait que 22. Le choix a certainement t vite fait chez Crispin Porter + Bogusky.
Mais la question ternelle se posera toujours: qui du produit ou de la pub fait le succs d'un modle ?

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.