Lancer le diaporama
Volvo XC90, les hybrides comme plan B 1
+44
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Volvo XC90, les hybrides comme plan B

En 2014, le XC90 a sonné le grand réveil de Volvo. Sa petite mie à jour de printemps ne touche aujourd'hui que très peu à son style qui n'a pas vraiment subit l'outrage des ans. La gamme de moteur gagne en revanche une nouvelle ligne de motorisations hybrides identifiées par la lettre "B". En essence comme en diesel.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Du haut de ses presque 5 années, le Volvo XC90 domine toujours fièrement la gamme Volvo. Ne semblant pas réellement sujet au poids des ans, il inaugure même à présent une nouvelle ligne de motorisations destinée à couvrir l'ensemble de la gamme, et identifiée par la lettre "B". Qui ne désigne donc pas comme on avait pu le croire les modèles électriques (B comme Batterie), mais des motorisations hybrides.

Ainsi, en plus du T8 hybride rechargeable mis à jour, avec 420 ch, le Volvo XC90 alignera désormais dans sa gamme des motorisations badgées B5 et B6. De quoi donc laisser le "T" aux fleurons hybrides rechargeables "Twin Engine". Sur le XC90, le B5 désignera au choix un moteur essence ou diesel, et le B6 un essence uniquement. On devrait retrouver sous cette identité les ex-D5, T5 et T6, mais désormais conforté par un système hybride. Volvo ne donne pour le moment aucune caractéristiques détaillées sur ces motorisations ou son système hybride. Précisons néanmoins qu'il s'agit ici d'une hybridation "légère" intégrant un alterno-démarreur en 48V, et confortée par un circuit de freinage "brake-by-wire" (sans lien mécanique entre la pédale et le circuit de freinage). Ce dernier dispositif, à laquelle on doit ce "B", est censé optimiser la récupération d'énergie au freinage, et profite aussi aux versions hybride rechargeable, sur le XC90 et sur le reste des gammes "60" et "90".

Ces dernières profiteront d'ailleurs toutes de motorisations portant la lettre "B". A commencer par le XC60 qui proposera une B4 diesel, une B5 diesel ou essence, et une B6 essence (remplacement des D4, D5, T5 et T6 donc).

Finissons par souligner les quelques nouveautés stylistiques du XC90, très légères. Un œil averti notera la modification du bas de bouclier avant, la nouvelle grille de calandre ou le jonc chromé supplémentaire sur le bouclier arrière. A l'intérieur, tout est question de couleurs et de matériaux pour de nouvelles ambiances, plus l'ajout d'une nouvelle déclinaison à 6 places. Le XC90 est ainsi le seul du marché à proposer le choix entre 4, 5, 6 ou 7 places...

Bien entendu, Volvo continue à maintenir à jour son offre d'aides à la conduite, et le XC90 ajoute donc à sa gamme l'aide à l'évitement sur son système d'alerte de risque de collision (avec toujours détection de piétons, cyclistes et grands animaux), la surveillance active d'angle mort, l'alerte de véhicule arrivant en sens inverse (Oncoming Lane Mitigation System) ou encore l'alerte de trafic (Cross Traffic Alert) avec freinage.

L'avis de Leblogauto.com

Le XC90 n'a il est vrai pas vraiment besoin de nouveautés stylistiques, et reste cohérent avec le design de la marque malgré les derniers modèles. Volvo continue à électrifier sa gamme à plusieurs niveaux, et ne tourne ici pas complètement le dos aux moteurs diesel qui profitent eux aussi de cette nouvelle hybridation.

Pour résumer

En 2014, le XC90 a sonné le grand réveil de Volvo. Sa petite mie à jour de printemps ne touche aujourd'hui que très peu à son style qui n'a pas vraiment subit l'outrage des ans. La gamme de moteur gagne en revanche une nouvelle ligne de motorisations hybrides identifiées par la lettre "B". En essence comme en diesel.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos