par Joest Jonathan Ouaknine

Volvo s'offre Polestar

Volvo ne cesse d’intensifier sa collaboration avec Polestar. La suite logique, c'était le rachat du préparateur, comme Mercedes l'a fait avec AMG.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Volvo ne cesse d’intensifier sa collaboration avec Polestar. La suite logique, c'était le rachat du préparateur, comme Mercedes l'a fait avec AMG.

Polestar nait en 1996. Jan "Flash" Nilsson fonde une écurie, Flash Engineering, pour engager des Volvo en STCC. Il pilote lui-même la 850 championne en 1996 et 1997. En 2005, après une saison moyenne, Nilsson vend l'équipe à Robert Dahl. Dahl la renomme Polestar et Nilsson s'en va créer une autre équipe, baptisée... Flash Engineering.

Dahl se rapproche de plus en plus de Volvo. Le constructeur veut d'abord mettre en avant la technologie Flexifuel. Puis il finance les piges de Polestar avec une C30, en WTCC. Volvo commence à proposer une teinte bleue inspirée de la livrée des voitures de tourisme. Puis, en 2010, avec la C30 Performance Concept, Polestar se lance dans les voitures de route. Bientôt, systématiquement, chaque Volvo possède sa déclinaison sportive Polestar. Même les moteurs Drive-E y ont le droit. Il prend le pas sur Heico Sportiv, qui était jusqu'ici le seul préparateur entièrement dévoué à Volvo. Le constructeur met volontiers en avant la marque Polestar. La petite écurie de STCC devient un label connu mondialement. Au passage, ça permet à Volvo de bâtir son univers, alors que le constructeur souhaite tourner la page de Ford.

Et donc, Volvo s'offre Polestar, pour un montant resté confidentiel. Il ne s'offre que les activités de préparation et l'usufruit du nom "Polestar". Les activités sportives restent indépendantes.

Source :

Volvo

Pour résumer

Volvo ne cesse d’intensifier sa collaboration avec Polestar. La suite logique, c'était le rachat du préparateur, comme Mercedes l'a fait avec AMG.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.