par Joest Jonathan Ouaknine

Volvo à deux doigts de devenir Chinois

Cela faisait Geely tourne autour de Volvo. Mais il manquait deux choses: de l'argent et l'accord de Pékin.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Cela faisait quelques temps que le Chinois Geely tourne autour de Volvo. Mais il manquait deux choses: de l'argent et l'accord de Pékin.

La Bank of China lui a promis un chèque en blanc pour qu'il s'offre Volvo. Quant à la commission de développement et des réformes (qui délivre les sésames étatiques), elle a donné sa bénédiction.

Avec Volvo, Geely disposerait d'une marque premium vendue dans le monde entier. Un outil très appréciable pour un constructeur Chinois qui rêve de montée en gamme et de renommée mondiale. Pourtant, Li Shu Fu (le très médiatique fondateur de Geely) est actuellement muet.

Pour Pékin, ça serait une belle prise de guerre, à l'heure où d'aucun disent le Pays du Milieu sonné par la crise.

Reste maintenant à convaincre Ford, même si les repreneurs ne se bousculent pas et que l'ovale bleu a besoin d'argent...

Source:

Gasgoo

A lire également:

Ford/Volvo: dénouement avant février

Les Chinois veulent s’offrir Volvo

P.S.: comme certains se sont plaint que dans mes articles "Chinois" il y avait toujours une Chinoise dévêtue, aujourd'hui, j'ai choisi une photo avec un homme. C'est bon, là?

Pour résumer

Cela faisait Geely tourne autour de Volvo. Mais il manquait deux choses: de l'argent et l'accord de Pékin.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.