par La rédaction

Volkswagen n’exclut pas de mettre en bourse ses marques de luxe

À la question de savoir si le groupe Volkswagen pourrait lancer ses marques de luxe en bourse, le directeur financier, Frank Witter, a répondu que ce n’était pas exclu.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

« C’est une question légitime, sans aucun doute », a répondu Witter lors d’une séance avec des investisseurs et des analystes à Londres. Witter a expliqué que « Toutes les considérations sont possibles, mais ce n’est pas une priorité pour la direction » qui prépare l’introduction en bourse de Traton qui regroupe les marques MAN, Scania, Volkswagen Caminhões e Ônibus et RIO.

Une introduction en bourse partielle des marques de luxe à forte marge qui génèrent environ 60 % des bénéfices du groupe permettrait à la valorisation boursière du groupe Volkswagen d'augmenter les 67 milliards actuels.

Le PDG du groupe Volkswagen, Herbert Diess, semble avoir posé les premiers jalons d’une restructuration du groupe qui pourrait mener à une introduction en bourse des marques de luxe. Volkswagen prévoit de transférer Lamborghini d’Audi à Porsche pour créer un groupe de marques « super premium » qui comprendra également Bentley et Bugatti. Cette nouvelle division pourrait être évaluée à plus de 120 milliards d’euros, selon certains analystes, soit presque deux fois la valorisation actuelle de l’ensemble du groupe.

Tout n’est pas joué pour autant. La structure complexe de l’actionnariat de Volkswagen a dans le passé limité la capacité de la direction à mener à bien de telles réformes structurelles. Volkswagen a plutôt une tradition de rachat de marque que de cession. Ducati en est la preuve.

L’introduction en bourse de Traton pourrait être le signal attendu. Le conseil de surveillance de VW a approuvé un plan pour mettre en bourse une partie de la filiale dédiée aux camions, le feu vert final est toujours en suspens.

Pour résumer

À la question de savoir si le groupe Volkswagen pourrait lancer ses marques de luxe en bourse, le directeur financier, Frank Witter, a répondu que ce n’était pas exclu.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.