Lancer le diaporama
Volkswagen Delivery 1
+18
LANCER LE DIAPORAMA
par Joest Jonathan Ouaknine

Volkswagen Delivery

MAN SE se dit Volkswagen Caminhões. De quoi donner un parfum d'exotisme au dernier-né de la marque, le Delivery.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Au Brésil, MAN SE se dit Volkswagen Caminhões. De quoi donner un parfum d'exotisme au dernier-né de la marque, le Delivery.

Volkswagen Caminhões a toujours fait dans l'exotisme. En 1979, VW do Brasil s'offrait les activités Brésiliennes de Chrysler, dont sa division poids-lourd. Le poids-lourd Dodge série L reçoit une cabine de LT et voilà le 13.130 de 1981 ! En 1990, la division fut rapprochée de celle de Ford. Les poids-lourd étaient cette fois fabriqué chez Ford, à Ipiranga. En 1996, Volkswagen Caminhões eu enfin sa propre usine, à Resende. La gamme s'agrandit. En 2008, Volkswagen vendit Volkswagen Caminhões à MAN SE, dont il prit le contrôle peu après. Désormais, c'était une filiale de MAN Latin America. En conséquence, le MAN TGX intégra la gamme. Pour autant, la marque restait.

Le rigide Delivery, lancé en 1998, part enfin à la retraite. C'est donc un cap important pour le constructeur. Le nouveau venu est lancé en versions 4.150, 6.160, 9.170, 11.180, 13.180 et Express. De quoi couvrir une gamme allant de 3,5t (avec l'Express) à 13t (avec le 13.180 à trois essieux.) En fait, il s'agit d'un MAN TGL, mais l'extérieur est entièrement relooké.

De plus, Man Latin America se vante d'avoir développé sa filiale. Il a investi 1 milliard de réals (271 millions d'euros) rien que pour lancer le Delivery. Au passage, 300 emplois seront créés à Resende. D'ici 2021, 1,5 milliards de réals (soit 407 millions d'euros) seront dépensés.

Source :

Volkswagen Caminhões

Pour résumer

MAN SE se dit Volkswagen Caminhões. De quoi donner un parfum d'exotisme au dernier-né de la marque, le Delivery.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos