par La rédaction

Vente de Hummer : au point mort...

Quatre septembre 2008. Fritz Henderson alors directeur général de General Motors se laisse aller à une confidence, confirmation en réalité, commentant que "Sichuan Tengzong présenté comme le plus crédible. Quatorze janvier 2010. Bilan ? La vente de Hummer est au point mort.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Quatre septembre 2008. Fritz Henderson alors directeur général de General Motors se laisse aller à une confidence, confirmation en réalité, commentant que "vendre Hummer devient urgent". De cette petite phrase, lâchée à une époque où le constructeur US traversait la plus grosse tempête de son histoire, se succédèrent nombre de candidatures obscures, officieuses ou farfelues. D'un premier repreneur chinois (ChangFeng) à une piste russe en passant par des investisseurs privés milliardaires du Golfe persique ou encore le constructeur indien Mahindra, toutes ces éventualités ou rumeurs ont fini dans l'impasse. Puis surgit le groupe chinois Sichuan Tengzong présenté comme le plus crédible. Quatorze janvier 2010. Bilan ? La vente de Hummer est au point mort.

General Motors qui a dynamité ses filiales, fermeture ou vente à la clef, n'arrive toujours pas à se défaire de son boulet Hummer. Résultat : rien n'évolue depuis des semaines et, finalement, de tractations stériles avec le groupe chinois Sichuan Tengzong.

Pourtant début octobre dernier, GM indiquait avoir trouvé un accord avec cette firme. Les accords de principe, on connaît. Un résultats concret et officiel, moins. De l'aveu même de Kevin Whale, patron de General Motors en Chine, la probabilité que le gouvernement donne son accord définitif à la transaction s'amenuise pour ne pas dire devient totalement illusoire. Le processus d'approbation de la vente par le gouvernement chinois est toujours en cours et ne manque que ce feu vert. Qui se rapproche donc du rouge.

On retrouve les mêmes explications premières : le gouvernement chinois ne veut pas qu'une entreprise de son pays s'associe à une image polluante et doute des capacités de l'entreprise à faire de cette acquisition un succès. Rappelons que Sichuan Tengzong, spécialisée notamment dans les machines outil, ne possède aucune expérience dans le domaine automobile. GM devra sans doute patienter encore. Et sûrement voir ailleurs. Ou rayer purement et simplement Hummer de son groupe alors que sa production vient à nouveau d'être stoppée.

A lire également. La Chine freine l'acquisition de Hummer par Tengzong et Hummer/Tengzong : quelques informations.

Source : Reuters.

Pour résumer

Quatre septembre 2008. Fritz Henderson alors directeur général de General Motors se laisse aller à une confidence, confirmation en réalité, commentant que "Sichuan Tengzong présenté comme le plus crédible. Quatorze janvier 2010. Bilan ? La vente de Hummer est au point mort.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.