par La rédaction

Valencia veut en finir avec la F1

TF1 se pose des questions sur la poursuite de la diffusion de la F1 sur son antenne, le Grand Prix de France a disparu du calendrier depuis deux ans et voici que Valencia souhaite casser son contrat avec la FOM. La cause commune de ces trois évènements est le coût trop élevé des droits d'organisation et de retransmission de la F1 exigé par Bernie Ecclestone.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

TF1 se pose des questions sur la poursuite de la diffusion de la F1 sur son antenne, le Grand Prix de France a disparu du calendrier depuis deux ans et voici que Valencia souhaite casser son contrat avec la FOM. La cause commune de ces trois évènements est le coût trop élevé des droits d'organisation et de retransmission de la F1 exigé par Bernie Ecclestone.

Selon le quotidien espagnol El Periodico, Francisco Camps, le président de la région de Valencia, aurait exprimé à Bernie Ecclestone son souhait d'arrêter les frais et de transférer son contrat d'organisation qui expire en 2012 à un autre circuit. Des discussions auraient déjà été engagées avec le circuit espagnol d’Alcaniz et portugais de Portimao.

Chaque année, l'organisation du Grand Prix de Valencia coûte 30 millions d'euros dont 18 millions de droits pour la FOM d'Ecclestone alors que la billetterie ne génère que 10 millions d'euros en raison de la baisse de l'affluence du public dans la ville portuaire qui est passée de 112.000 spectateurs en 2008 à 75.000 en 2010.

En négociateur redoutable, Ecclestone aurait catégoriquement refusé de casser le contrat qui le lie à Valencia, sauf si une solution alternative était trouvée avec un circuit en Europe du Sud.

Toujours dans le domaine de la course automobile, El Periodico annonce que Francisco Camps et la mairesse de Valencia, Rita Barbera, ont rencontré des responsables de Ferrari en vue de la création d'un parc thématique consacré au cheval cabré dans la ville espagnole, un parc à l'image du Ferrari World d’Abu Dhabi.

Pour résumer

TF1 se pose des questions sur la poursuite de la diffusion de la F1 sur son antenne, le Grand Prix de France a disparu du calendrier depuis deux ans et voici que Valencia souhaite casser son contrat avec la FOM. La cause commune de ces trois évènements est le coût trop élevé des droits d'organisation et de retransmission de la F1 exigé par Bernie Ecclestone.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.