par La rédaction

USA: les services publics testent les véhicules à hydrogène

Aux Etats-Unis peut-être plus qu'ailleurs les prévisions de pénurie de carburant suscitent l'inquiétude de la population habituée depuis toujours au pétrole bon marché. Pour preuve, cette mini-émeute survenue en début de semaine dans une station-service qui offrait un gallon d'essence pour tout plein acheté. De ce fait, les recherches de solutions d'energies alternatives sont vivement encouragées par la Maison Blanche qui effectue en ce moment des tests avec des véhicules à hydrogène dans les services publics du pays.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Aux Etats-Unis peut-être plus qu'ailleurs les prévisions de pénurie de carburant suscitent l'inquiétude de la population habituée depuis toujours au pétrole bon marché. Pour preuve, cette mini-émeute survenue en début de semaine dans une station-service qui offrait un gallon d'essence pour tout plein acheté. De ce fait, les recherches de solutions d'energies alternatives sont vivement encouragées par la Maison Blanche qui effectue en ce moment des tests avec des véhicules à hydrogène dans les services publics du pays.

Un postier de la banlieue de Washington utilise depuis quelques semaines pour sa tournée un monospace GM Hydrogen3 et donne ses impressions sur ce véhicule dont le prix est d'un million de dollars: " Cela se conduit comme une voiture ordinaire. Le véhicule a une autonomie de 275 à 400 kilomètres et affiche une vitesse de pointe de 160 km/h, mais elle a moins de reprise au démarrage que les modèles à essence".

Un utilisateur New-Yorkais d'une Honda FCX souligne, pour sa part, les difficultés rencontrées en cas de températures extrêmes. Ainsi, l'autonomie du véhicule a été réduite à 120 km en hiver et la voiture a même refusé de démarrer un jour où la température était descendue à -12°C. Ces phases de test sont de toute façon nécessaires pour améliorer les technologies utilisées.

Enfin, le dernier obstacle au développement des véhicules à hydrogène est le manque de points de ravitaillement dans le pays. L'état de Californie est en pointe dans ce domaine avec 16 stations à hydrogène et projette d'en ouvrir 10 de plus d'ici 18 mois.

La voiture non-polluante n'en est qu'à ses balbutiements mais certains grands constructeurs comme GM prévoient son arrivée sur le marché à l'horizon 2020.

Source: AP via Nouvelobs

Pour résumer

Aux Etats-Unis peut-être plus qu'ailleurs les prévisions de pénurie de carburant suscitent l'inquiétude de la population habituée depuis toujours au pétrole bon marché. Pour preuve, cette mini-émeute survenue en début de semaine dans une station-service qui offrait un gallon d'essence pour tout plein acheté. De ce fait, les recherches de solutions d'energies alternatives sont vivement encouragées par la Maison Blanche qui effectue en ce moment des tests avec des véhicules à hydrogène dans les services publics du pays.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.