par La rédaction

Ulrich Bez : "L'Aston Martin Rapide est notre priorité"

Alors que la dernière Aston Martin Vanquish est sortie des lignes de production le 19 juillet dernier, marquant la fin d'une ère, il est déjà question de futur et de remplaçante chez Aston Martin.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Alors que la dernière Aston Martin Vanquish est sortie des lignes de production le 19 juillet dernier, marquant la fin d'une ère, il est déjà question de futur et de remplaçante chez Aston Martin.

Sous le commandement de nouveaux propriétaires, Aston Martin a deux objectifs principaux : développer la Rapide ainsi qu'un nouveau projet au nom de code DBX. "La Rapide est notre priorité n°1, une fois que nous aurons lancé la DBS Coupé l'an prochain" explique le PDG Ulrich Bez

Marek Reichman parle de l'arrivée de la Rapide en 2009 ou 2010. Son coût est estimé à 400.000$. "Nous travaillons sur une base de Coupé" explique Reichman, responsable design. "Mais ce sera une 4 portes ! Quand les gens verront quatre têtes à l'intérieur, ils y regarderont à deux fois !". On joue la prudence chez Aston Martin, pas de précipitation dans les délais. "La Rapide ne sortira pas tant qu'elle ne sera pas prête" explique Bez.

"Si elle ne'est pas prête, si une pièce ne va pas, nous ne la sortirons pas" . La précédente apparition du nom "Rapide" évoque pour beaucoup Lagonda. En 1961, Lagonda avait lancé la Rapide, équipée d'un moteur DB4 de 3996cm3. Un retour aux sources est-il prévu, une "évocation" de ce passé ?

"Ici les gens connaissent Lagonda" expliquait-il au concours d'élégance de Pebble Beach. "La presse automobile connaît Lagonda, mais combien de personnes connaissent la marque autrement ? Le nom Rapide a une bonne réception, ce sera celui de la voiture".

En ce qui concerne la DBX, qui sera la remplaçante de la Vanquish (gamme de prix aux alentours des 300.000$), on ne sait pas grand chose. Elle arrivera après la Rapide. Ce développement pourrait se faire assez vite, et d'autres projets pourraient arriver, car Bez a indiqué que la nouvelle direction, formée par David Richards et des financiers Koweitiens, avait donné carte blanche.

Bez est optimiste, et le rachat semble avoir revigoré la marque :"Ford nous permettait de sauter un peu la barrière, mais aujourd'hui il n'y a plus de barrière, nous pouvons explorer nos limites".

Source : AutomotiveNews

Pour résumer

Alors que la dernière Aston Martin Vanquish est sortie des lignes de production le 19 juillet dernier, marquant la fin d'une ère, il est déjà question de futur et de remplaçante chez Aston Martin.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.