par Gautier Bottet

Trump nomme un climatosceptique, ami des compagnies pétrolières, à la tête de l'EPA

Alors que l'EPA a tenté un coup de force pour imposer ses réglementations avant l'entrée en fonction de Donald Trump, ce dernier a nommé à la tête de l'agence Scott Pruitt. Climatosceptique et proche des compagnies pétrolières.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Si les déclarations récentes de Donald Trump pouvaient laisser penser à une certain inflexion de ses positions environnementales, et en particulier sur le réchauffement global, la nomination de Scott Pruitt lève tout doute. Le procureur général de l'Oklahoma est en effet connu pour ses positions mettant en doute la responsabilité de l'homme dans le réchauffement de la planète.

Dans un état qui tire 50% de ses revenus de l'extraction du pétrole et du gaz, en particulier depuis l'explosion des forages de gaz de schiste, Scott Pruitt ne cache guère ses liens avec les compagnies pétrolières. Qu'il défend depuis plusieurs années de façon virulente. Il est ainsi l'un des plus farouches opposants à toutes les mesures environnementales prises par l'administration Obama depuis 8 ans. Il s'est ainsi déjà largement opposé à l'agence. Et ses déclarations ou celles de Trump ne laissent aucun doute sur ses intentions. Il entend replacer l'agence sur ses missions, soit conserver l'air et l'eau propres et saines. Pruitt a en particulier remis en question la compétence de l'EPA à imposer des règles d'émissions de CO2...

Sa nomination intervient alors que l'EPA cherche à faire passer en force ses réglementations sur les consommations des véhicules entre 2022 et 2025. Avant l'entrée en fonction de l'administration Trump en janvier. La procédure engagée par l'EPA est battue en brèche par les diverses associations et unions représentant les constructeurs automobiles depuis une semaine. Ces derniers ne remettent toutefois pas en cause publiquement les questions environnementales, mais pointent surtout les questions de procédure...

La nomination de Scott Pruitt doit encore être validée par le Comité de l'environnement et des travaux publics du Sénat. Les démocrates y sont bien entendu farouchement opposés, et les différents groupes environnementaux vont tenter de convaincre les membres de ce comité de voter contre.

Source : Agences

Pour résumer

Alors que l'EPA a tenté un coup de force pour imposer ses réglementations avant l'entrée en fonction de Donald Trump, ce dernier a nommé à la tête de l'agence Scott Pruitt. Climatosceptique et proche des compagnies pétrolières.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.