par Elisabeth Studer

Trump frappe Tencent, menace pour Tesla And Co ?

Alors que Donald Trump vient d'interdire aux entreprises américaines, sous 45 jours, de contracter avec des entreprises liées aux chinois ByteDance et Tencent, le constructeur de véhicules électriques Tesla pourrait être indirectement menacé … moult capitaux dans des sociétés aux marchés porteurs.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Alors que Donald Trump vient d'interdire aux entreprises américaines, sous 45 jours, de contracter avec des entreprises liées aux chinois ByteDance et Tencent, le constructeur de véhicules électriques Tesla pourrait être indirectement menacé … Tencent étant un de ses actionnaires majeurs. D’autres entreprises du secteur automobile pourraient être également impactées, Tencent, étant une entreprise omniprésente sur la scène mondiale et injectant moult capitaux dans des sociétés aux marchés porteurs.

Tencent actionnaire de 5 % de Tesla

Tencent dispose de nombreuses participations à travers le monde, en particulier dans des sociétés US d’une importance majeure. Parmi lesquelles figure Tesla.

En 2017, le groupe chinois a ainsi acquis 5% du constructeur de véhicules électriques pour 1,78 milliards de dollars (soit l’équivalent de 1,64 milliard d’euros à cette date) pour environ 8,2 millions d’actions du groupe californien. Une affaire pour le moins rentable, si l’on observe l’évolution du titre Tesla.

Tencent, basé à Shenzhen et coté à Hong Kong, devenait alors le cinquième actionnaire de Tesla, dont le directeur général Elon Musk était alors le principal investisseur avec 20,6% du capital.

Tencent pourvoyeur de fonds pour les projets majeurs de Tesla

La décision prise par l’administration Trump pourrait avoir des conséquences directes sur les investissements capitalistiques de Tencent. Mais son impact demeure à l’heure actuelle impossible à préciser, les conditions d'application du décret n’ayant pas été encore définies.

A noter que quelques jour avant la prise de participation de Tencent, en 2017,Tesla avait annoncé avoir levé environ 1,2 milliard de dollars via une émission d’actions ordinaires et d’obligations convertibles, et ce … avant le lancement stratégique de sa berline Model 3.

Depuis quelques années, les firmes chinoises investissent massivement dans les voitures électriques sur fond de durcissement des normes environnementales dans leur pays.

Tencent très présent dans le secteur des véhicules électriques

Tencent détient également des participations dans NIO. Nommée initialement NextEV, basée à Shanghaï, la société a été rebaptisée NIO et a ouvert un site à San Jose en Californie, non loin de Palo Alto où Tesla a son siège. Tencent a d’ailleurs un bureau de représentation à Palo Alto, au coeur de la Silicon Valley.

Tencent est aussi au capital de Future Mobility, start-up de Shenzhen qui, comme NIO et comme Tesla, travaille sur un projet de voiture électrique.

Le groupe chinois a par ailleurs investi dans Didi Chuxing, le numéro deux mondial de voitures avec chauffeur (VTC) derrière Uber, et dans Lyft, le principal concurrent d’Uber aux Etats-Unis.

“Le succès de Tencent est dû en partie à notre tradition de soutien capitalistique aux entrepreneurs”, indiquait le groupe en 2017.

Notre avis, par leblogauto.com

Plusieurs questions se posent désormais : Tencent sera-t-il obligé de se retirer de l’actionnariat de Tesla ? Le cas échéant, quel impact pourrait avoir ce type d’opérations sur le cours de l’action du constructeur et sa valorisation en bourse ? Qui pourrait être preneur ?

Mais la question la plus cruciale demeure celle-là : alors que Tesla investit massivement dans des giga factory en Europe, pourra-t-il trouver d’autres partenaires capables de mettre sur la table les sommes dont il a besoin ?

Au final, la décision de Trump remettra-t-elle en cause les projets d’Elorn Musk ? Et ce, alors même que les sociétés susceptibles d’investir sur les marchés courent moins les rues à l’heure actuelle, compte-tenu de la crise engendrée par le Covid-19.

Sources : Reuters, Zone Bourse

Pour résumer

Alors que Donald Trump vient d'interdire aux entreprises américaines, sous 45 jours, de contracter avec des entreprises liées aux chinois ByteDance et Tencent, le constructeur de véhicules électriques Tesla pourrait être indirectement menacé … moult capitaux dans des sociétés aux marchés porteurs.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.