par Patrick Garcia

Toyota fait des affaires

On se rappelle que General Motors a entrepris, il y a quelques mois, de vendre certains actifs pour ponger une dette faramineuse. Rcemment Suzuki s'est libr aprs que Subaru (Fuji Heavy Industries Ltd) en ait fait autant peu de temps auparavant. Toyota l'afft a saut sur l'occasion pour prendre 8.7% des parts de ce dernier rduisant encore un peu la marge le sparant du futur-ex-numro 1 mondial, General Motors. Mais le coup n'tait pas que financier.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

On se rappelle que General Motors a entrepris, il y a quelques mois, de vendre certains actifs pour ponger une dette faramineuse. Rcemment Suzuki s'est libr aprs que Subaru (Fuji Heavy Industries Ltd) en ait fait autant peu de temps auparavant. Toyota l'afft a saut sur l'occasion pour prendre 8.7% des parts de ce dernier rduisant encore un peu la marge le sparant du futur-ex-numro 1 mondial, General Motors. Mais le coup n'tait pas que financier.

En effet, les plans de Toyota viennent de se concrtiser par l'annonce prvoyant de produire 100.000 Camry par an (un succs aux States) dans l'usine Subaru et sous-utilise de Lafayette. Voici une belle capacit de production qui n'aura pas cot grand chose pour le gant japonais.

En plus de vouloir tre calife la place du calife, Toyota fait du social en proposant 1000 nouveaux emplois aux amricains qui leur permettront d'inonder un peu plus le pays avec leurs autos.

En contrepartie, Fuji Heavy Industries se verra aid pour l'tude et la fabrication du premier hybride Subaru.

C'est ce qu'on appelle de "l'ultra efficient business". Toyota s'en est fait le spcialiste.

Lire galement: 500.000 hybrides vendus par Toyota
                         Fusions propres

source: Autonews

Pour résumer

On se rappelle que General Motors a entrepris, il y a quelques mois, de vendre certains actifs pour ponger une dette faramineuse. Rcemment Suzuki s'est libr aprs que Subaru (Fuji Heavy Industries Ltd) en ait fait autant peu de temps auparavant. Toyota l'afft a saut sur l'occasion pour prendre 8.7% des parts de ce dernier rduisant encore un peu la marge le sparant du futur-ex-numro 1 mondial, General Motors. Mais le coup n'tait pas que financier.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.