par La rédaction

Toyota veut préserver ses lignes de montage japonaises

La forme du yen met les constructeurs japonais sous pression. Alors que certains en profitent pour délocaliser leur production, Toyota réaffirme son appartenance au Japon et s’engage à préserver ses lignes de montage.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

En sept mois, et à la faveur d’un nouveau plan pour améliorer ses rendements, Toyota a fait progresser la productivité de ses lignes de montage de 7%.

Dans Les Echos, Atsushi Niimi, vice-président exécutif de la marque, affirme : « Nous cherchons à atteindre la rentabilité avec un dollar à 85 yen et une utilisation des capacités à 70%. »

Problème : en cette fin d’année, le yen a continué de s’apprécier à 83 yens pour un dollar alors que la production japonaise est annoncée en baisse de 5% en 2011.

Toyota redouble d’effort pour rendre ses chaines de montage plus souples et modifie ses pratiques afin de gagner encore en rentabilité. Mais la solution devra passer par de nouveaux plans car le leader mondial estime que ses ventes au Japon pourraient chuter de 17% en 2011.

Actuellement, Toyota produit plus de trois millions de véhicules par an au Japon, ce qui représente plus de 40% de sa production totale.

A découvrir : Toyota Vitz 2011

Pour résumer

La forme du yen met les constructeurs japonais sous pression. Alors que certains en profitent pour délocaliser leur production, Toyota réaffirme son appartenance au Japon et s’engage à préserver ses lignes de montage.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.