Lancer le diaporama
Tout sur le nouveau Volkswagen Touareg 1
+10
LANCER LE DIAPORAMA
par La rédaction

Tout sur le nouveau Volkswagen Touareg

Volkswagen a enfin levé le rideau sur son très attendu Volkswagen Touareg troisième génération destiné avant tout à la Chine puis un petit peu à l’Europe.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Comme l’ont montré les nombreuses photos espions et les teasers de Volkswagen, le nouveau Touareg se reconnaîtra facilement dans le trafic grâce à une calandre inédite que l’on peut sans hésitation qualifier d’imposante. Le consommateur chinois va être heureux, il va en avoir pour son argent côté statut. Ses épaisses baguettes horizontales se poursuivent sous les blocs optiques afin de mettre en avant un nouveau regard à base de cinq LED dans la partie inférieure. Celles-ci confèrent au Touareg un sourire carnassier, limite « T-Rex » prêt à tout pour « bouffer » sur son passage, piétons, vélos, citadines…

Bien que plus long de 7,7 cm et plus large de 4,4 cm, le nouveau Touareg apparaît plus compact (plus massif) avec sa ceinture de caisse très marquée et sa surface vitrée réduite. À l’arrière, la simplicité des lignes tranche avec la face avant et donne au Touareg un petit air de Cayenne. L’accroissement des dimensions a permis à Volkswagen d’augmenter la capacité du coffre de 113 litres pour atteindre 810 litres.

Le Touareg inaugure l'Innovision Cockpit

À l’intérieur, tous les yeux se portent sur ces 27 pouces d’affichage numérique baptisé Innovision Cockpit. Comme Mercedes, Volkswagen s’en remet à deux écrans réunis sous une même vitre, un combiné d’instrumentation de 12,3 pouces et un deuxième écran de navigation et d’infodivertissement de 15 pouces. Mais ce n’est pas tout ! Volkswagen avait promis une révolution wolfsbourgeoise et la voilà ! Tous les boutons ont disparu de la console centrale. Tous les réglages sont désormais effectués à partir de l’écran 15 pouces qui devient en fait LA console centrale. Seule une paire d’aérateurs a survécu au massacre. Rien de révolutionnaire puisque Tesla et Volvo le font depuis quelques années et une intégration de l’écran aboutit à une planche de bord massive.

Partageant ses soubassements avec les Audi Q7, Lamborghini Urus et Porsche Cayenne, le Touareg se déleste d’un peu plus de 106 kg par rapport à son prédécesseur grâce à l’emploi de l’aluminium pour la plateforme et diverses pièces de carrosserie comme les portières et le capot moteur.

Moteurs V6 et V8

Sous ce capot, le nouveau Touareg sera propulsé par des motorisations V6 et un V8. Commercialisé cet été, il sera offert dans un premier temps avec un V6 3 litres TDI de 286 ch. Il sera suivi cet automne par un V6 3 litres TDI de 231 ch et par un V6 essence de 340 ch. Enfin, le haut de gamme sera assuré à la fin de l’année par le V8 litres de 421 ch de l’Audi SQ7. La version hybride rechargeable de 367 ch arrivera d’abord en Chine courant 2019 puis ultérieurement en Europe.

Tous les moteurs sont associés à une boîte automatique à huit rapports. La puissance est envoyée aux quatre roues par une transmission intégrale, équipée d’un différentiel central, qui offre cinq modes de conduite de série et 4 modes supplémentaires en option.

Pour les propriétaires de Touareg adeptes d’escapades hors bitume, ce nouvel opus risque de décevoir. Le SUV a fait une croix sur le blocage des différentiels avant et arrière, même en option. Il devront se contenter de la possibilité de majorer la garde au sol de 70 mm ou aller voir ailleurs.

Outre une suspension active pneumatique, le Volkswagen Touareg peut également recevoir les barres antiroulis électromécaniques alimentées en 48 volts inaugurées par l’Audi SQ7.

Le nouveau Touareg fait le plein d’assistance à la conduite. Il offre, selon les versions, un système de conduite semi-autonome actif jusqu’à 60 km/h dans les embouteillages, le « Park Assist », le « Trailer Assist » un système de détection des personnes et des animaux dans l’obscurité au moyen d’une caméra thermique.

La troisième génération du Volkswagen Touareg devrait arriver dans les concessions cet été.

Pour résumer

Volkswagen a enfin levé le rideau sur son très attendu Volkswagen Touareg troisième génération destiné avant tout à la Chine puis un petit peu à l’Europe.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos