par Pierre-Laurent Ribault

Tokyo 2005 live : La transmission intégrale et intégrée de Mitsubishi

La Concept X inaugure un nouveau système de propulsion dénommé Super-AWC (Super All Wheel Control) qui franchit un palier dans le contrôle électronique de la traction; les différentiels pilotés centraux (ACD) et sur les roues (AYC), déjà montés sur la Lancer Evolution IX, voient un système de freinage et une direction active, ainsi que des suspensions actives hydraulique s'ajouter à l'ensemble et fonctionner de concert via un calculateur unique. Cet ensemble, qui de fait contrôle indépendamment la traction, l'amortissement et l'angle de braquage (roues avants) pour chaque roue promet une tenue de route diabolique, qui devra autant à la machine qu'à l'individu aux commandes (dans la mesure où ne surgira pas un bug mal placé, il va falloir tester tout ça sérieusement).

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La Concept X inaugure un nouveau système de propulsion dénommé Super-AWC (Super All Wheel Control) qui franchit un palier dans le contrôle électronique de la traction; les différentiels pilotés centraux (ACD) et sur les roues (AYC), déjà montés sur la Lancer Evolution IX, voient un système de freinage et une direction active, ainsi que des suspensions actives hydraulique s'ajouter à l'ensemble et fonctionner de concert via un calculateur unique. Cet ensemble, qui de fait contrôle indépendamment la traction, l'amortissement et l'angle de braquage (roues avants) pour chaque roue promet une tenue de route diabolique, qui devra autant à la machine qu'à l'individu aux commandes (dans la mesure où ne surgira pas un bug mal placé, il va falloir tester tout ça sérieusement).

Monsieur Sawase, responsable de la conception et des tests du systême, ingénieur discret posté près d'un exemplaire de son système accroché au mur du stand, ne veut pas me donner trop de détails sur le fonctionnement de son bébé et résume la chose en me disant "C'est... complexe" avec un petit sourire modeste. Il veut bien par contre me dire que c'est le fruit de plus de dix ans de travail en interne, par évolutions successives (le nom de la voiture n'est pas choisi par hasard) en partant de l'expérience ancienne de Mitsubishi dans le 4x4 tout terrain et l'apport du rallye. L'intégration des suspensions et de la direction active ont été faites en collaboration avec les équipementiers habituels de la marque. Le système est encore en cours de développement mais une version a déjå fait ses premiers tours de roue sur la Lancer Evolution MIEV, voiture électrique pas comme les autres développée par Mitsubishi cet été pour le rallye de Shikoku réservé aux voitures électriques sur la base d'une Lancer Evolution IX. Le but de cette expérience, comme me l'a confié monsieur Hashimoto, responsable du projet, était de voir jusqu'ou on pouvait aller en terme de performance avec l'architecture des moteurs dans les roues. Le faible poids des moteurs utilisés dans la Lancer MIEV, 20 kg de plus par roue qu'une voiture classique, et le fait de pouvoir contrôler la traction indépendamment sur chaque roue ont permis d'approcher de près les performances de l'Evo standard, ce dont monsieur Hashimoto n'est pas peu fier. La Lancer tout electrique n'aura pas de lendemain, mais les moteurs dans les roues verront la production dans la version électrique de la i qui sera commercialisée avant 2010, c'est l'objectif affiché chez Mitsubishi.

Comparé aux extravagances futuristes des imposants Toyota et Nissan, Mitsubishi faisait profil bas avec une poignée de voitures réalistes mais techniquement intéressantes. Les quelques mots échangés avec les ingénieurs m'ont laissé l'impression d'une grande confiance dans le savoir-faire et l'expérience maison. Mitsubishi n'a pas dit son dernier mot.

Lire également:

Tokyo 2005 live : Retour sur la Mitsubishi Concept X

Nouveau Mitsubishi Outlander

Mitsubishiiiiiiiiiiiii i - Acte 2

Mitsubishi Concept D5


Messieurs Sawase (gauche) et Hashimoto (droite)


Pour résumer

La Concept X inaugure un nouveau système de propulsion dénommé Super-AWC (Super All Wheel Control) qui franchit un palier dans le contrôle électronique de la traction; les différentiels pilotés centraux (ACD) et sur les roues (AYC), déjà montés sur la Lancer Evolution IX, voient un système de freinage et une direction active, ainsi que des suspensions actives hydraulique s'ajouter à l'ensemble et fonctionner de concert via un calculateur unique. Cet ensemble, qui de fait contrôle indépendamment la traction, l'amortissement et l'angle de braquage (roues avants) pour chaque roue promet une tenue de route diabolique, qui devra autant à la machine qu'à l'individu aux commandes (dans la mesure où ne surgira pas un bug mal placé, il va falloir tester tout ça sérieusement).

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.