par Pierre-Laurent Ribault

Tokyo Auto Salon 2010 Live : Toyota G Sports

Cette année, le Tokyo Auto Salon subit avec retard la crise qui a frappé l'industrie automobile japonaise l'année dernière. Il manque à l'appel nombre d'acteurs, dont pas moins de quatre constructeurs qui n'ont pas daigné faire acte de présence officielle : Madza, Suzuki, Mitsubishi et Daihatsu. Ça n'est pas mince. D'autres noms brillent par leur absence tels Mugen, Impul, Mine's... Mais c'est dans cette ambiance un peu morose que Toyota a choisi de mettre le turbo. Le stand du constructeur, le plus grand du salon, déborde de concepts pour célébrer la création de la marque G Sports.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

C'est Akio Toyoda lui-même qui était venu pour annoncer ce nouveau développement qui lui tient à coeur: Toyota veut revenir à des voitures plus passionnantes, en mettant l'accent sur un plaisir de conduite perdu de vue au cours des années. La marque G Sports, label de personnalisation interne à la maison Toyota, vise à remédier à ce point faible avec des modèles comportant une suspension sport et des éléments extérieurs et intérieurs distinctifs. Un deuxième niveau de préparation qui prend l'identité de GRMN (pour Gazoo Racing Meister Naruse), inauguré l'année dernière avec une série de 200 exemplaires de l'iQ, est réservée à des autos encore plus extrêmes.

Dans un premier temps, voyons ce que nous réserve G Sports. Quatre voitures personnifient l'idée au Tokyo Auto Salon, et la vedette est partagée par une nouvelle version de la FT-86, équipée d'un capot et d'un aileron en carbone, et d'une Prius "Airflow" aux roues arrières masquées et à la carrosserie particulièrement enveloppante.

La FT-86 G Sports reçoit également une large ouverture frontale qui cache un grand radiateur (siglé G's). Concluez-en ce que vous voulez. Toyota n'a pas officiellement commenté ce point, mais les rumeurs de version turbo (alors pensées pour Subaru) reviennent en mémoire... Il est un peu tôt pour spéculer, dans tous les cas, étant donné que la voiture n'apparaîtra pas avant la fin de l'année prochaine.

La Prius reprend le thème de l'aérodynamique extrême, le seul que peut raisonnablement mettre en avant Toyota sans mettre en péril le but de la voiture, sa consommation. Elle s'inscrit dans une tendance majeure de personnalisation de la Prius, omniprésente au Tokyo Auto Salon cette année avec l'Insight.

Les deux autres concepts concernent la Mark X, revue sous forme de berline très sportive, et les deux frères jumeaux Voxy et Noah dont je ne peux vous montrer que les photos officielles, ayant oublié de les photographier tellement ils sont intéressants. Ce sont cependant eux qui, réalisme économique oblige, inaugureront cette année la commercialisation de la marque.

Mise à jour : la démo Gran Turismo qui tourne en boucle sur les moniteurs du stand a débarqué sur le web. La voici, une démo virtuelle de la FT-86 G Sports pour patienter avant la vraie (et le vrai Gran Turismo aussi d'ailleurs). Merci Nico !

http://www.youtube.com/watch?v=_y1lukD-pio

Pour résumer

Cette année, le Tokyo Auto Salon subit avec retard la crise qui a frappé l'industrie automobile japonaise l'année dernière. Il manque à l'appel nombre d'acteurs, dont pas moins de quatre constructeurs qui n'ont pas daigné faire acte de présence officielle : Madza, Suzuki, Mitsubishi et Daihatsu. Ça n'est pas mince. D'autres noms brillent par leur absence tels Mugen, Impul, Mine's... Mais c'est dans cette ambiance un peu morose que Toyota a choisi de mettre le turbo. Le stand du constructeur, le plus grand du salon, déborde de concepts pour célébrer la création de la marque G Sports.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.