par Bernard Fournol

Tokyo 2011 Live: Honda CR-V

cette 4ème génération semble, au Japon, sous influence américaine. Cette cure d’austérité se retrouve dans une longueur totale en baisse de 3 cm et un poids réduit d’une vingtaine de kilos. De quoi afficher des consommations en légère baisse -de 2% à 5%- sur un 2,4 litres qui passe de 170 à 190cv. La garde au sol du SUV, en baisse de 1,5 cm se rapproche dorénavant de celle d’un break surélevé, alors que le hayon plus vertical permet d'offrir un volume de chargement à la hausse. Au chapitre des équipements, on note un vrai démarrage sans clef, des commandes déportés dans le coffre permettant d’opérer, d’un seul geste, le basculement de l’assise et du dossier des sièges arrières. Ou encore un spacieux rangement entre les sièges avant -de format A4- susceptible de recevoir, charger et permettre d'utiliser tout l'attirail électronique qui occupe nos poches, sacs et bagages. D’autres informations, relatives aux motorisations destinées à l’Europe seront connus dans quelques semaines.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Quelques jours après Los Angeles, le CR-V 4 fait ses débuts à Tokyo. La gamme réduite se limite à une finition en 2 roues motrices et une autre en 4 roues. Abandonnant ainsi ses prétentions de SUV cossu, le CR-V4 joue, dans l’archipel, les ascètes. « Downsizée », la version à traction avant abandonne le 2,4 litres et la boite automatique pour venir au 2 litres qui motorisait le CR-V européen et au CVT. Quant à la finition « 24G » du modèle AWD -All Wheels Drive- présent au « Tokyo Big Sight », elle se rapproche de la finition Elégance du CR-V3 disponible jusqu’alors sur les marchés européens. Adieu toit vitré, intérieur cuir, jantes de 18 pouces et autres phares directionnels, cette 4ème génération semble, au Japon, sous influence américaine. Cette cure d’austérité se retrouve dans une longueur totale en baisse de 3 cm et un poids réduit d’une vingtaine de kilos. De quoi afficher des consommations en légère baisse -de 2% à 5%- sur un 2,4 litres qui passe de 170 à 190cv. La garde au sol du SUV, en baisse de 1,5 cm se rapproche dorénavant de celle d’un break surélevé, alors que le hayon plus vertical permet d'offrir un volume de chargement à la hausse. Au chapitre des équipements, on note un vrai démarrage sans clef, des commandes déportés dans le coffre permettant d’opérer, d’un seul geste, le basculement de l’assise et du dossier des sièges arrières. Ou encore un spacieux rangement entre les sièges avant -de format A4- susceptible de recevoir, charger et permettre d'utiliser tout l'attirail électronique qui occupe nos poches, sacs et bagages. D’autres informations, relatives aux motorisations destinées à l’Europe seront connus dans quelques semaines.

Pour résumer

cette 4ème génération semble, au Japon, sous influence américaine. Cette cure d’austérité se retrouve dans une longueur totale en baisse de 3 cm et un poids réduit d’une vingtaine de kilos. De quoi afficher des consommations en légère baisse -de 2% à 5%- sur un 2,4 litres qui passe de 170 à 190cv. La garde au sol du SUV, en baisse de 1,5 cm se rapproche dorénavant de celle d’un break surélevé, alors que le hayon plus vertical permet d'offrir un volume de chargement à la hausse. Au chapitre des équipements, on note un vrai démarrage sans clef, des commandes déportés dans le coffre permettant d’opérer, d’un seul geste, le basculement de l’assise et du dossier des sièges arrières. Ou encore un spacieux rangement entre les sièges avant -de format A4- susceptible de recevoir, charger et permettre d'utiliser tout l'attirail électronique qui occupe nos poches, sacs et bagages. D’autres informations, relatives aux motorisations destinées à l’Europe seront connus dans quelques semaines.

Bernard Fournol
Rédacteur
Bernard Fournol

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.