par Pierre-Laurent Ribault

Suzuki XBEE

Révélée au Tokyo Motor Show cette année, la Suzuki XBEE est dans les concessions japonaises depuis mercredi. Ce petit crossover compact est directement inspirée de la Hustler, le hit de Suzuki dans la catégorie Kei.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Révélée au Tokyo Motor Show cette année, la Suzuki XBEE est dans les concessions japonaises depuis mercredi. Ce petit crossover compact est directement inspirée de la Hustler, le hit de Suzuki dans la catégorie Kei.

Un Hustler en plus grand

Ce n'est pas la première fois que Suzuki prend un de ses kei vedettes pour en faire une version plus habitable. La Wagon R Wide, bien connue en Europe, en était le premier exemple et la Solio actuelle en est un autre. Daihatsu a d'ailleurs suivi le mouvement et la Tanto version XL vendue sous le nom de Thor, qui est aussi la Toyota Tank, fait un carton.

Cette tendance est liée au déclin progressif des kei cars, du notamment à la différence de moins en moins importante des taxes entre ces dernières et les voitures non kei. Du coup le segment juste au-dessus des kei, sans les restrictions réglementaires associées mais gardant les avantages de compacité et d'économie, se développe.

La XBEE est une bonne illustration de cette tendance. Avec des dimensions de 3760 mm de longueur, 1670 mm de largeur pour 1705 mm de hauteur, la nouvelle Suzuki est plus habitable que la Hustler, d'autant qu'elle garde le principe de l'empattement étiré par rapport à la longueur de l'auto, ici un respectable 2435 mm. Si l'aspect extérieur est très proche de celui de la Hustler en plus grand, la plateforme HEARTECT est nouvelle et différente.

Sous le capot on retrouve un trois cylindres essence turbo à injection directe à calage de soupapes variable K10C, évolué du bloc qui propulse l'ensemble de la gamme kei mais avec une cylindrée de 996 cm3 qui lui permet d'afficher 99 chevaux. C'est le même que la Baleno. Un système hybride minimaliste permet à Suzuki de donner le qualificatif Hybrid à toutes les versions du modèle et lui offre le start&stop sur une boîte automatique à six rapports.

Deux ou quatre roues motrices

Pour être raccord avec son style "vie au grand air", la XBEE propose, en plus d'une version deux roues motrices à traction avant, une version quatre roues motrices permanente à viscocoupleur, dotée d'un mode pour faible adhérence et un système d'assistance de descente de pente.

Au chapitre des équipements, on retrouve ce qui est désormais un classique sur la plupart des modèles du marché japonais, le système d'assistance de freinage d'urgence et l'avertissement de passage de ligne, ainsi qu'un moniteur omnidirectionnel à quatre caméras pour l'assistance au parking.

Comme sur la Hustler, Suzuki offre des possibilités de personnalisation importantes, du toit blanc aux stickers divers en passant par un auvent et une tente de toit pour les fans de la vie à la belle étoile.

La XBEE s'affiche à partir de 1 765 800 yens, jusqu'à 2 145 960 yens hors options, et devrait avoir son petit succès au Japon, seul marché où la voiture est annoncée pour l'heure.

Source et crédit images : Suzuki

Pour résumer

Révélée au Tokyo Motor Show cette année, la Suzuki XBEE est dans les concessions japonaises depuis mercredi. Ce petit crossover compact est directement inspirée de la Hustler, le hit de Suzuki dans la catégorie Kei.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.