par Elisabeth Studer

Suzuki : 1,14 Mds € pour produire VE/ batteries en Inde

Suzuki va investir environ 150 milliards de yens (1,14 milliards d’euros) pour produire des véhicules électriques et des batteries en Inde, ont rapporté samedi les médias japonais. Une information confirmée par le constructeur. Un protocole d'accord a été signé lors du Forum économique Inde-Japon qui s'est tenu samedi à New Delhi, en Inde, en présence du Premier ministre japonais Fumio Kishida et du Premier ministre indien Narendra Modi.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le Premier ministre japonais annonce un plan d’investissement de Suzuki en Inde

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida était en visite samedi en Inde pour rencontrer son homologue indien Narendra Modi. Le plan d'investissement de Suzuki fait partie intégrante de l’annonce faite par Kishida lors de sa visite de la volonté du Japon d'investir 5 000 milliards de yens (38 milliards d’euros) au cours des cinq prochaines années en Inde.

Suzuki annonce la construction d’une nouvelle usine de batteries en Inde

Le groupe a quant à lui annoncé qu'il construirait une nouvelle usine en Inde pour fabriquer des batteries de véhicules électriques, dans le but de mettre l'usine en service en 2025 ou 2026.

Suzuki possède déjà une usine de batteries en coentreprise qu'elle exploite avec les sociétés d'électronique japonaises Toshiba et Desno. Les batteries fabriquées dans cette usine sont installées dans des voitures hybrides. Avec l'ajout d'une nouvelle usine de batteries pour véhicules électriques, Suzuki espère gagner un avantage sur le marché indien des véhicules électriques.

Nouvelle ligne de production de VE

Suzuki a décidé de construire une nouvelle ligne de production de véhicules électriques en Inde dans le but de démarrer ses opérations dès 2025, affirmait dans un premier temps le Nikkei, sans indiquer ses sources.

Selon le journal, le constructeur automobile japonais aurait l'intention d'investir un total d'environ 150 milliards de yens (1,26 milliard de dollars) en augmentant la production de véhicules électriques en Inde.

Au final, Suzuki a confirmé qu’il investira 31 milliards de roupies (0,37 milliards d’euros) d'ici 2025 pour augmenter la capacité de production pour la fabrication de BEV. 73 milliards de roupies (0,87 milliards d’euros ) supplémentaires seront investies d'ici 2026 pour la construction de l'usine de batteries BEV. Maruti Suzuki investira 450 millions de roupies (5,35 millions d’euros ) d'ici 2025 pour la construction d'une usine de recyclage de véhicules.

Suzuki espère augmenter ses ventes de VE dans le pays alors que le gouvernement mène une politique de subventions en leur faveur dans le cadre de son effort de décarbonation.

Suzuki investit à fond dans les VE

Suzuki a l'intention de dépenser un total de 2,2 milliards de yens en recherche et développement et en investissement de capitaux entre 2021 et 2025. Sur le total, environ 1 000 milliards de yens iront à la R&D, dont la majeure partie sera affectée au développement de véhicules électriques.

Le constructeur espère déployer des modèles de véhicules électriques compact au Japon et en Inde dès 2025, ce qui, espère-t-il, lui permettra de capitaliser sur une vague attendue d'électrification automobile.

Suzuki possède actuellement trois usines automobiles dans les États de l'Haryana et du Gujarat, qui fabriquent au total environ 2,25 millions de voitures par an.

Pas de modèle VE actuellement pour Maruti Suzuki

Maruti Suzuki, du groupe Maruti Udyog, est le premier constructeur automobile indien. Fondé en 1981, il est détenu par le constructeur japonais Suzuki, par l'État indien, et le solde est coté à la Bourse de Bombay.

La société n'a actuellement aucun véhicule électrique sur le marché, tandis que son concurrent local Tata Motors a déjà introduit plusieurs modèles dans le segment des véhicules électriques.

Mahindra, Tata et Hyundai ont d’ores et déjà annoncé leur feuille de route VE pour le marché indien. Maruti Suzuki avait commencé les essais du Wagon R électrique destiné au segment des flottes avec un lancement prévu en 2021, le projet a cependant été reporté en raison du manque d'infrastructures de recharge dans le pays.

Notre avis, par leblogauto.com

En juillet 2021, le Nikkei avait indiqué que Suzuki lancerait des véhicules électriques d'ici l'exercice 2025, d'abord en Inde. Le constructeur automobile japonais ayant alors pour objectif de proposer un modèle compact au prix de 12 421 euros ou moins.

Déjà en 2018, Suzuki estimait que l’Inde devait penser à long terme et développer une stratégie permettant de limiter les risques liés à la volatilité des prix du pétrole, à court et à long terme …

RC Bhargava, président de Maruti Suzuki, estimait alors que la hausse du prix du brut avait considérablement accru la charge pesant sur la balance commerciale du pays, accentuant la fragilité de la sécurité énergétique d’un pays comme l’Inde.

Observant que le marché indien est doté une particularité avec 75 % des ventes portant sur des véhicules de moins de quatre mètres de long et coûtant moins de 650 000 roupies (environ 8 000 euros ), le président de Maruti Suzuki, considérait alors comme pertinent, voire même nécessaire – d’envisager l’électrification des petits modèles et d’installer un réseau de recharge adéquat dans tout le pays, tout en rendant ce type de véhicules accessibles financièrement.

Sources : Reuters, Nikkei

Pour résumer

Suzuki va investir environ 150 milliards de yens (1,14 milliards d’euros) pour produire des véhicules électriques et des batteries en Inde, ont rapporté samedi les médias japonais. Une information confirmée par le constructeur. Un protocole d'accord a été signé lors du Forum économique Inde-Japon qui s'est tenu samedi à New Delhi, en Inde, en présence du Premier ministre japonais Fumio Kishida et du Premier ministre indien Narendra Modi.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.