par La rédaction

Stephan Winkelmann s'interroge sur l'ultra premium

Le marché du luxe ou encore l'ultra premium en crise à court terme ? Pour l'heure non. Mais selon les prédictions signées par le CEO de Lamborghini, l'année prochaine pourrait être compliquée aussi bien pour Lamborghini que pour ses concurrents boxant dans la même catégorie à l'image de Ferrari ou autres marques. En filigrane, l'Urus pourrait pâtir de ces prévisions.Sur ces dernières années, Lamborghini a connu des hauts et des bas. Si en 2008 la marque avait écoulé 2430 unités, les bilans suivants s'affichaient en baisse constante pour respectivement culminer à 1515 exemplaires en 2009 et 1302 unités en 2010. La marque redressait la barre en annonçant la mise sur les routes de 1602 exemplaires... Quand Ferrari totalisait par exemple près de 7200 exemplaires.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Le marché du luxe ou encore l'ultra premium en crise à court terme ? Pour l'heure non. Mais selon les prédictions signées par le CEO de Lamborghini, l'année prochaine pourrait être compliquée aussi bien pour Lamborghini que pour ses concurrents boxant dans la même catégorie à l'image de Ferrari ou autres marques. En filigrane, l'Urus pourrait pâtir de ces prévisions.Sur ces dernières années, Lamborghini a connu des hauts et des bas. Si en 2008 la marque avait écoulé 2430 unités, les bilans suivants s'affichaient en baisse constante pour respectivement culminer à 1515 exemplaires en 2009 et 1302 unités en 2010. La marque redressait la barre en annonçant la mise sur les routes de 1602 exemplaires... Quand Ferrari totalisait par exemple près de 7200 exemplaires.

Pour cette année 2012, le bilan sera supérieur à celui enregistré en 2011. Mais à l'heure de se projeter dans un futur très proche, Stephan Winkelmann s'inquiète d'un ralentissement de la demande sur ce marché de niche qu'est le luxe.

La hausse d'un marché comme le marché asiatique ne serait ainsi par exemple pas compensée par la baisse d'un autre, celui du large vieux continent. Économies en perspective ? Peut-être et ceci pourrait passer par une décision finale sur l'Urus, un SUV qui serait condamné (repoussé) sur l'autel du pragmatisme économique. Restera à savoir comment statuera le directoire du groupe VW sur ce point précis.

A lire également. Porsche : réduction de la production en 2013.

Source : The Truth About Cars et Lamborghini.

Crédit illustration : Lamborghini.

Pour résumer

Le marché du luxe ou encore l'ultra premium en crise à court terme ? Pour l'heure non. Mais selon les prédictions signées par le CEO de Lamborghini, l'année prochaine pourrait être compliquée aussi bien pour Lamborghini que pour ses concurrents boxant dans la même catégorie à l'image de Ferrari ou autres marques. En filigrane, l'Urus pourrait pâtir de ces prévisions.Sur ces dernières années, Lamborghini a connu des hauts et des bas. Si en 2008 la marque avait écoulé 2430 unités, les bilans suivants s'affichaient en baisse constante pour respectivement culminer à 1515 exemplaires en 2009 et 1302 unités en 2010. La marque redressait la barre en annonçant la mise sur les routes de 1602 exemplaires... Quand Ferrari totalisait par exemple près de 7200 exemplaires.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.