par Elisabeth Studer

Stellantis : un remboursement anticipé l'affranchit de Rome

Le constructeur automobile Stellantis - issu de la fusion entre PSA et FCA - a annoncé vendredi que son unité FCA Italie et d'autres filiales italiennes avaient remboursé un prêt de 6,3 milliards d'euros au principal prêteur italien : la banque Intesa Sanpaolo.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Remboursement anticipé de Stellantis

Le prêt, accordé en juin 2020, avait une maturité de trois ans. Stellantis était désormais en mesure de le rembourser, avant son échéance en mars 2023, tout en poursuivant ses projets d'investissement.

La ligne de crédit était garantie à 80 % par la SACE, l'agence italienne de crédit à l'exportation, dans le cadre du décret liquidité du gouvernement italien (" Decreto Liquidità "), sous la supervision du ministère de l'Économie et des Finances (MEF) et du ministère du Développement économique (MISE).

Un prêt fondamental pour le redémarrage de l’activité après le Covid

La ligne de crédit, conclue en juin 2020, a été structurée de manière à soutenir le redémarrage et la transformation du secteur automobile italien après l’épidémie de Covid-19 en fournissant des liquidités aux activités du groupe Stellantis en Italie et à ses fournisseurs italiens.

Le groupe automobile estime ainsi que le prêt a été fondamental pour permettre la reprise de de la production industrielle après la crise économique engendrée par la crise sanitaire et « a assuré la continuité des projets d'investissement clés".

Stellantis confirme son engagement à préserver les emplois et les usines en Italie

La direction du constructeur automobile Stellantis a confirmé son engagement à préserver les emplois et les usines en Italie malgré le remboursement anticipé de ce prêt garanti par l'État, a toutefois tenu à préciser le syndicat Uilm dans un communiqué.

Laissant entrevoir que l’opération avait suscité quelques inquiétudes parmi salariés et syndicats, comme si le remboursement libérait en quelque sorte le groupe automobile de ses obligations financières auprès de l’Etat italien … en vue de lui donner les coudées franches pour réduire sa voilure industrielle en Italie.

Rappelons en effet que le remboursement du prêt libère potentiellement Stellantis des conditions qui lui sont imposées par Rome, notamment la préservation des emplois dans ses opérations italiennes, le paiement de ses fournisseurs à la date convenue et le financement des investissements sur le territoire italien, et en particulier pour les véhicules électriques.

Notre avis, par leblogauto.com

Affaire à suivre. Il se peut tout de même qu’il y ait une grosse anguille sous roche, ce remboursement anticipé - d’une coquette somme de plus de 6 milliards d’euros - résulte forcément d’une stratégie rondement menée.

Sources : Stellantis, Reuters, AOF

Pour résumer

Le constructeur automobile Stellantis - issu de la fusion entre PSA et FCA - a annoncé vendredi que son unité FCA Italie et d'autres filiales italiennes avaient remboursé un prêt de 6,3 milliards d'euros au principal prêteur italien : la banque Intesa Sanpaolo.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.