par La rédaction

Spyshots BMW Série 1 ... cabriolet

Née 5 portes, la BMW série 1 n'en finit pas de muer. D'abord en 3 portes, puis en coupé et enfin aujourd'hui en cabriolet, shooté comme par hasard sur le Nürburgring (devenu haut lieu de marketing pour constructeurs). Voyons donc plus en détails ce cabriolet.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Née 5 portes, la BMW série 1 n'en finit pas de muer. D'abord en 3 portes, puis en coupé et enfin aujourd'hui en cabriolet, shooté comme par hasard sur le Nürburgring (devenu haut lieu de marketing pour constructeurs). Voyons donc plus en détails ce cabriolet.

Pour une fois, le coffre du prototype n'est pas camouflé par un bossage disgracieux. Par contre les feux, eux, oui. A croire que leur dessin est classé secret défense car à part ici, rien n'a filtré. A l'avant, le même pare-choc que celui vu sur la version coupé.

Grâce à la capote en toile (certains diront à l'ancienne), la ligne du cabriolet n'est pas dénaturée par un complet 3 pièces à ranger dans le coffre. L'esthétique est préservée, les Ford Focus CC (essai) et VW Eos (essai 1 et 2) peuvent se préparer au combat. Certes le débat sur la beauté de la série 1 existe encore, mais moi, je prend le parti de ceux qui aiment et qui retrouvent dans ce dessin les anciennes série 3 avant inflation.

Pour les moteurs, 4 et 6 cylindres (essence et diesel) sont au programme, avec notamment le 6 cylindres de la 130i (265ch aux roues arrières), en attendant la version 135ti et son 6 cylindres de 306ch...

Source : InfoMotori.com

Pour résumer

Née 5 portes, la BMW série 1 n'en finit pas de muer. D'abord en 3 portes, puis en coupé et enfin aujourd'hui en cabriolet, shooté comme par hasard sur le Nürburgring (devenu haut lieu de marketing pour constructeurs). Voyons donc plus en détails ce cabriolet.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.