par Gautier Bottet

Spyker, une nouvelle renaissance ?

En mars dernier, les dernières nouvelles de Spyker faisaient état d'une faillite. Plus que jamais fidèle à la devise affichée sur son logo ("Nulla tenaci invia" est via, en latin "Pour les tenaces, aucune route n'est infranchissable"), la marque de voitures de sport néerlandaise a trouvé de nouveaux investisseurs et annonce la mise en production de pas moins de 3 modèles.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

  • SMP Racing, BR Engineering, Milan Morady et R-Company nouveaux partenaires de Spkyer

  • Production de la C8 Preliator prévue en 2021

Depuis sa fondation en 1999, et avec 265 véhicules vendus depuis cette date, Spyker est sans doute le constructeur qui a connu le plus de plans de relance, refondation, fusion et autres. En particulier depuis l'aventure Saab de 2009 à 2011. De fait, la production du constructeur est quasiment à l'arrêt depuis 10 ans.

En mars dernier, les nouvelles en provenance des Pays-Bas faisaient état d'une mise en faillite. Mais Victor Müller a trouvé une nouvelle voie pour relancer la marque. Spyker se voit à présent soutenu par Boris Rotenberg et Michail Pessis. Le premier est propriétaire de SMP Racing et BR Engineering. Le second de Milan Morady SA et R-Company GmbH.

Les projets ? Le redémarrage de la production bien sûr. Trois modèles sont déjà planifiés : C8 Preliator, B6 Venator et le retour du SUV D8 Peking-To-Paris. A commencer par la C8 dès 2021, avec une production prévue en Allemagne. L'ouverture d'un showroom est prévue à Monaco, en 2021 également. Et vu les partenaires, il y aura aussi de la compétition, en endurance sans aucun doute.

Notre avis, par leblogauto.com

On ne peut que se réjouir du retour de Spkyer. Néanmoins, au vu du passé et des multiples plans annoncés depuis 2011, la prudence reste de mise. Rendez-vous en 2021 pour le début de production effectif...

Pour résumer

En mars dernier, les dernières nouvelles de Spyker faisaient état d'une faillite. Plus que jamais fidèle à la devise affichée sur son logo ("Nulla tenaci invia" est via, en latin "Pour les tenaces, aucune route n'est infranchissable"), la marque de voitures de sport néerlandaise a trouvé de nouveaux investisseurs et annonce la mise en production de pas moins de 3 modèles.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.