par Elisabeth Studer

Skoda pourrait externaliser sa production face à la demande

Skoda pourrait externaliser une certaine partie de sa production à un constructeur sous contrat. Une politique que le constructeur pourrait suivre pour pouvoir répondre à la demande des véhicules de la marque, en plein essor.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Skoda pourrait externaliser une certaine partie de sa production à un constructeur sous contrat. Une politique que le constructeur pourrait suivre pour pouvoir répondre à la demande des véhicules de la marque, en plein essor.

Un large éventail de scénarios

Un large éventail de scénarios est envisagé pour pouvoir faire face aux pics de commande, affirme Skoda. Mais prévient-il d'entrée : tirer parti de la capacité inutilisée au sein du groupe Volkswagen ne permettra pas de régler le problème.

Si  Les dirigeants de VW cherchent une usine avec des capacités sous-utilisées au sein du géant allemand, la forte demande pour les marques du groupe Volkswagen ne laisse guère d’espoir de ce côté. Wolfsburg, Emden, Ingolstadt et Martorell sont au maximum de leurs capacités jusqu’à 2020.

C'est pourquoi la marque continue à chercher des alternatives incluant également la fabrication sous contrat. Car la problématique devient urgente : selon Skoda, la demande 2018 dépasse également ses capacités de production de l'année en cours.

En mars dernier, des sources internes à l'entreprise ont déclaré que le constructeur était à la recherche de moyens permettant de doper la production, notamment en construisant une usine en dehors du territoire tchèque. Selon ces sources,  Skoda pourrait perdre environ 360 000 ventes d’ici 2020 si la capacité est laissée inchangée. Une sérieuse raison de sonner l'alarme parmi les responsables des ventes et de la production.

Production, rentabilité : Skoda a le vent en poupe

La demande pour ses nouveaux SUV Kodiaq et Karoq est telle que la production de Skoda pourrait atteindre 2 millions d'unités d'ici 2025, contre 1,2 million actuellement, selon le constructeur.

La semaine dernière, Bernd Osterloh, patron du groupe Volkswagen, a déclaré que le transfert de la production du Karoq vers l'Allemagne d'ici 2019 ne résoudrait pas les problèmes de Skoda, alors que le constructeur a dépassé Audi, devenant la deuxième unité la plus rentable de VW après la marque Porsche.

D'autant plus que cette production allemande sera temporaire, le temps pour Skoda de mettre à jour son atelier de peinture dans son usine de Mlada Boleslav.

M. Osterloh a indiqué qu'une décision sur la manière de renforcer la production de Skoda sera probablement prise d'ici novembre lorsque le conseil de surveillance de VW, dont il est un membre clé, devrait ratifier le budget de fonctionnement du groupe allemand en termes de capacité, technologie et équipement.

Importante sous-traitance des constructeurs allemands

Les grands constructeurs automobiles allemands comme BMW, Daimler et VW utilisent régulièrement des sous-traitants tels que Magna Steyr en Autriche ou Valmet Automotive en Finlande pour externaliser la production, leur permettant une plus grande flexibilité tout en permettant un moindre recours à leurs propres installations et ressources.

Ainsi, Valmet va embaucher jusqu'à 1 000 nouveaux employés cette année en vue d'assembler le Mercedes GLC et le nouveau compact de la classe A.

Sources : Reuters, Automotive News

Pour résumer

Skoda pourrait externaliser une certaine partie de sa production à un constructeur sous contrat. Une politique que le constructeur pourrait suivre pour pouvoir répondre à la demande des véhicules de la marque, en plein essor.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.