Lancer le diaporama
Skoda Karoq, adieu Yeti 1
+36
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Skoda Karoq, adieu Yeti

Second SUV lancé par Skoda en quelques mois, le Skoda Karoq remplacera donc le Yeti. Comme ce dernier, il mêle codes de SUV, et fonctionnalités de monospace.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Le Skoda Karoq a donc finalement été présenté dans sa totalité, après avoir dévoilé quelques détails la semaine dernière, comme ses dimensions ou son volume de coffre. Rappelons les rapidement avant de détailler les nouvelles informations :

  • longueur / largeur / hauteur / empattement : 4382 / 1841 / 1605 / 2638 mm
  • volume de coffre : 520 litres, ou de 470 à 588 l avec l'option Varioflex. Et jsuqu'à 1630 l banquette rabattue ou même 1810 l, ici encore avec le VarioFlex

La découverte du style de l'Ateca du Karoq ne réserve guère de surprise au final. L'avant reprend globalement le motif adopté par le Kodiaq (phares à LED en option). Tout en rappelant aussi la Rapid. Un dessin plus austère et rigide donc que celui de sa cousine espagnole Ateca. Car il s'agit en fait de la même base, ici adaptée à la sauce tchèque avec un nouveau dessin des faces avant, arrière et de la vitre de custode. Au détail près de l'implantation des rétroviseurs, les portes semblent similaires. Les deux modèles seront d'ailleurs produits ensemble, à Kvasiny en République Tchèque.

A l'intérieur, le mobilier est entièrement différent, tout en faisant appel à de nombreux composants communs. Skoda a néanmoins apposé sa touche sur les aspects pratiques. Avec surtout donc l'option de sièges arrière Varioflex, soit trois sièges individuels coulissants et amovibles. Les occupants arrière profitent également de tablettes rabattables, intégrant un porte-gobelet. Le siège passager se rabat en tablette pour le chargement d'objets longs, et le coffre comprend plusieurs bacs, ainsi que le système de barres latérales pour l'ancrage de différents accessoires. L'équipement pourra aussi comprendre un volant, des sièges avant et arrière (places latérales) chauffants, ainsi que la désormais classique Phonebox. Cette dernière comprend à la fois la recharge par induction et le renvoi des émissions du téléphone vers l'antenne extérieure.

Au rayon des motorisations, l'offre est constituée par 5 versions :

  • 1.0 TSI 85 kW / 115 ch / 175 Nm, boîte manuelle 6 ou double-embrayage à 7 rapports, consommation de 5,2 l/100 km / émissions de CO2 de 117 g/km (traction / boîte manuelle)
  • 1.5 TSI 110 kW / 150 ch / 250 Nm (avec désactivation de cylindres), boîte manuelle 6 ou double-embrayage à 7 rapports, consommation de 5,1 l/100 km / émissions de CO2 de 119 g/km (traction / boîte manuelle)
  • 1.6 TDI 85 kW / 115 ch, boîte manuelle 6 ou double-embrayage à 7 rapports, consommation de 4,5 l/100 km / émissions de CO2 de 118 g/km (traction / boîte manuelle)
  • 2.0 TDI 110 kW / 150 ch, boîte manuelle 6 ou double-embrayage à 7 rapports, consommation de 4,4 l/100 km / émissions de CO2 de 115 g/km (traction / boîte manuelle)
  • 2.0 TDI 140 kW / 190 ch, 4x4 et boîte double-embrayage à 7 rapports, consommation de 5,3 l/100 km / émissions de CO2 de 138 g/km

Le détail des versions proposées avec la transmission intégrale n'est pas communiqué. Mais comme sur le SUV espagnol, on devrait retrouver les deux moteurs de 150 ch. On retrouve également tous les basiques des modèles utilisant la plateforme MQB : amortissement piloté, aides à la conduite avec régulateur de vitesse adaptatif ACC, surveillance d'angle mort et aide au changement de file avec détection de trafic arrière en manœuvre, arrêt d'urgence, reconnaissance des panneaux de signalisation, détection de risque de collision avec freinage autonome...

Source : Skoda

Pour résumer

Second SUV lancé par Skoda en quelques mois, le Skoda Karoq remplacera donc le Yeti. Comme ce dernier, il mêle codes de SUV, et fonctionnalités de monospace.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos