par La rédaction

Sergio Marchionne répond "aux envies" de VW concernant Alfa Romeo et Ferrari

Les rumeurs bruissent régulièrement quant à un intérêt porté par le tentaculaire groupe Ferrari n'échappent pas à la règle.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Les rumeurs bruissent régulièrement quant à un intérêt porté par le tentaculaire groupe Volkswagen et Ferdinand Piëch sur un rachat d'Alfa Romeo. A chacun de ces bruits de couloir, Sergio Marchionne claque la porte au nez des dirigeants du groupe allemand. Les ultimes déclarations concernant Ferrari n'échappent pas à la règle.

Après ItalDesign Giugiaro et des intentions portées sur la firme au Biscione, Ferdinand Piëch et d'autres du groupe Volkswagen se sont répandus dans la presse avançant leurs velléités de reprise partielle ou totale de Ferrari ce faisant également suite aux déclarations de Marchionne qui n'écartait pas la possibilité d'introduire le cheval cabré en bourse (pour augmenter sa part au capital de Chrysler notamment). Bref. Immédiatement les presses allemande et italienne n'ont pas manque de s'engouffrer dans la brèche.

"C'est un beau rêve", a déclaré Sergio Marchionne, interrogé à ce sujet en marge d'un événement à Turin. Des propos qui ont été confirmés à l'AFP par un porte-parole de Fiat.

Bon une Ferrari TDI ce n'est pas encore pour demain tout comme sous la houlette VW une offre luxe et premium s'articulant autour de Porsche,  Bentley, Bugatti, Lamborghini et Ferrari.

Notons que le président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn présent au même événement à Turin,  a reconnu qu'Alfa Romeo était "seulement un rêve". On a le droit de rêver.

A lire également. VW Prêt à racheter Alfa Romeo.

Source : AFP et Reuters.

Pour résumer

Les rumeurs bruissent régulièrement quant à un intérêt porté par le tentaculaire groupe Ferrari n'échappent pas à la règle.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.