par La rédaction

SEMA Show 2009 : Scion tC EPIC Cartel

La marque djeuns branchée tC réalisée en partenariat avec la firme US EPIC Cartel. "Ce projet est le fruit de 18 mois de préparations diverses lesquelles m'auront inspiré pour ce résultat. Oui, c'est réellement un mélange d'idées un peu folles", avance Jeremy Lokoofsky l'une de chevilles ouvrières de cette réalisation. Place à cette t(h)C.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

La marque djeuns branchée Scion déboule en force au SEMA Show de Las Vegas avec une préparation délirante sur la base de la tC réalisée en partenariat avec la firme US EPIC Cartel. "Ce projet est le fruit de 18 mois de préparations diverses lesquelles m'auront inspiré pour ce résultat. Oui, c'est réellement un mélange d'idées un peu folles", avance Jeremy Lokoofsky l'une de chevilles ouvrières de cette réalisation. Place à cette t(h)C.

Amputé de son toit et de sa lunette arrière, la Scion tC ne laisse découvrir que ses arches. La garde au sol est terriblement diminuée pour un vrai low-rider qui se respecte et des bas de caisse, comment dire, extrêmement ras le bitume. La suspension a été recalibrée, les sièges arrières rehaussés et des gommes Toyo 235/30 montées en sus des jantes forgées de 22 pouces.

Au menu extérieur c'est un mix entre livrée blanche et ensemble bi-tons rouge et noir, traitement de couleurs qui se poursuit à bord. Il faut évidemment du bon son bien puissant pour balader ce petit monde. Le tuner installe alors 4 subwoofers, cinq amplificateurs et une ribambelle d'enceintes sans oublier un écran de 12 pouces et l'ensemble audio Alpine. Un compresseur TRD fait son apparition au rayon mécanique sans données complémentaires. Bref un coupé méchamment coupé.

238341238345238348238354238357

A lire également. La Scion tC Formula Drift de Tanner Foust et Scion tC RS 5.0 au salon de Chicago.

Source : Scion.

Pour résumer

La marque djeuns branchée tC réalisée en partenariat avec la firme US EPIC Cartel. "Ce projet est le fruit de 18 mois de préparations diverses lesquelles m'auront inspiré pour ce résultat. Oui, c'est réellement un mélange d'idées un peu folles", avance Jeremy Lokoofsky l'une de chevilles ouvrières de cette réalisation. Place à cette t(h)C.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.