par Thibaut Emme

Sécurité Routière mai 2022 : retour de la hausse

Les chiffres de la sécurité routière pour le mois de mai 2022 remontent, même par rapport à 2019. De quoi s'inquiéter d'une hausse par rapport à la dernière année pré-covid.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Selon les chiffres de l'ONISR (Organisme National Interministériel à la Sécurité Routière), 293 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine en mai 2022. En mai 2021, elles étaient 216, soit 77 personnes tuées de plus ou +35%. Si on compare par rapport à mai 2019, année précovid et considérée comme référence statistique, on se retrouve avec tout de même 50 tués de plus ou 21% de hausse. Pire, c'est même en hausse de 7% par rapport à la moyenne 2015-2019.

Du côté des autres indicateurs, c'est également en hausse. Le nombre d'accidents corporels s'établit à 5 039 en mai 2022. C'est 465 de plus qu'en mai 2021, soit +10%. Par rapport à mai 2019, c'est 375 de plus soit une hausse de 8%. 6 270 personnes ont été blessées en mai 2022. Cela représente une hausse de +9 % par rapport à mai 2021 et de +7 % par rapport à mai 2019 : il avait été enregistré 5 774 blessés en mai 2021 et 5 854 blessés en mai 2019.

Les cyclistes, très vulnérables

Selon "dataviz trafic" du Cerema, le trafic du mois de mai 2022 a été plus important que celui de mai 2021. Le CEREMA donne environ +10% de trafic. Ce n'est donc pas totalement aberrant de constater une hausse du nombre de tués.

Dans les catégories à surveiller, il y a les cyclistes dont le nombre de tués est largement supérieure à celle de 2019. Là, cela reflète un petit changement à la marge des modes de déplacements. Le moi de mai a été beau et bien que le 1er et 8 mai n'ont pas générer de "ponts" de congés, les motocyclistes se sont tués en plus fort nombre qu'en 2019. Proportionnellement avec 22 tués de plus par rapport à mai 2019, les décès en agglomération sont ceux qui augmentent le plus. +22 tués par rapport à 71 en mai 2019, c'est une hausse de 31% ! Hors agglomération, ce sont 25 tués de plus, mais par rapport à 146 soit 17,1% tout de même.

Sur les 12 derniers mois, la mortalité des cyclistes explose avec +29% par rapport à 2019. La Sécurité Routière devrait communiquer sur le port (non obligatoire au-delà de 12 ans) recommandé du casque et des gilets (non obligatoires) réfléchissants. Il est à espérer qu'il y aura une très forte communication pour rappeler le respect du "sas vélo", mais également qu'en ville c'est 1 m minimum de distance pour dépasser un cycliste. Casque, gilets, et bandes cyclables (généralement) ne sont pas obligatoires et les cyclistes tout comme les cavaliers à cheval sont des véhicules comme les autres qui ont droit à leur place sur la chaussée.

Pour résumer

Après une année 2020 aberrante statistiquement, la sécurité routière semblait repartie sur une légère baisse par rapport à 2019. Oui, mais voilà, au mois de mai cela remonte fortement. Nouveau tour de vis à prévoir ? Et pour qui ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.