par Thibaut Emme

Sécurité routière 2019 : +7,3% en mars

Le mois de mars 2019 voit le nombre de tués sur la route augmenter de 7,3%. La faute au beau temps selon la Sécurité Routière.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Selon les chiffres provisoires de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 250 personnes sont mortes sur les routes au mois de mars 2019. L'an dernier, ils étaient 233. Cela fait 17 personnes de plus (+7,3%). Depuis le début de l'année, on dénombre 25 tués de plus.

Du côté des autres indicateurs, le nombre d'accidents corporels est de 4 416 cette année contre 3 974 l'an dernier. 442 accidents de plus soit 11,1% 5 432 blessés sont à déplorer en mars 2019 soit 427 de plus qu'en 2018 (+8,5%).

Piétons et cyclistes, encore en hausse

L'ONISR tente d'analyser ces chiffres. Cyclistes (+8%), cyclomotoristes (+7%), et piétons (+5%) sont les catégories en hausse. Tout comme en février d'ailleurs pour les cyclistes et les piétons. Sur le premier trimestre 2019, la hausse se concentre en agglomération (241 contre 211 tués en moyenne sur les 5 dernières années soit +14,2% !) et sur autoroute (77 contre 51 en moyenne sur les 5 dernières années soit +50,9%). Hors agglomération, ces chiffres, plus important en valeur absolue, sont en baisse ! 423 tués contre 446 en moyenne sur les 5 dernières années soit -5,1%.

Ramené en base 100, cela donne un graphique intéressant sur lequel on voit qu'en août 2018, le nombre de tués en agglomération et sur autoroute se met à croître. Dans le même temps, le nombre de tués hors agglomération diminue globalement. Avec toutefois un léger rebond depuis décembre 2018.

L'explication de l'ONISR

La météo printanière a favorisé les déplacements expliquant pour partie la hausse de la mortalité routière constatée durant le premier trimestre. Cette hausse est cependant atténuée sur les routes hors agglomération par l’impact de la baisse de la vitesse à 80 km/h. Il est acté, depuis la fin 2016, une baisse de  -7% de la mortalité sur 12 mois hors agglomération, alors que la mortalité sur les autres réseaux routiers (autoroutes et agglomération) est remontée au niveau de la fin 2016.Le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA) qui a mis en place, à la demande de la Sécurité routière, l’évaluation de la mesure 80 km/h constate une très légère augmentation de la vitesse moyenne entre décembre 2018 et février 2019, qui reste cependant très en-dessous des vitesses pratiquées avant la mise en place de la mesure 80 km/h, ce qui signifie que le gain de vies épargnées est préservé.

Ainsi le relâchement des comportements lié au vandalisme sur les radars, qui touche tous les réseaux routiers, est compensé hors agglomération par la nouvelle limitation de vitesse mais alimente la hausse globale de la mortalité observée en ce premier trimestre 2019.

Pour résumer

Le mois de mars 2019 voit le nombre de tués sur la route augmenter de 7,3%. La faute au beau temps selon la Sécurité Routière.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.