par La rédaction

Salon de Genève 2011 Live : Ford B-Max

La Fusion est morte, vive le Iosis Max. Au salon de Genève, le constructeur à l'ovale lève le voile sur son nouveau minispace lequel, après la Fiesta, repose sur la plateforme mondiale du segment B. Pour le qualifier on pourrait le résumer à un S-Max en modèle réduit avec sa longueur tout juste supérieure à 4 m (4,06 m) soit 11 cm de plus qu'une Fiesta 5 portes et juste 32 cm de moins qu'un C-Max. Particularité 100 % inédite sur ce segment ? Le traditionnel montant central disparait tandis que les deux portes arrière sont coulissantes offrant une ouverture de 1,50 m (et pas antagonistes comme le concurrent Meriva). Ford de préciser que ce dessin a d'ores et déjà été conçu et validé pour la production de série.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

La Fusion est morte, vive le B-Max dérivé du concept Iosis Max. Au salon de Genève, le constructeur à l'ovale lève le voile sur son nouveau minispace lequel, après la Fiesta, repose sur la plateforme mondiale du segment B. Pour le qualifier on pourrait le résumer à un S-Max en modèle réduit avec sa longueur tout juste supérieure à 4 m (4,06 m) soit 11 cm de plus qu'une Fiesta 5 portes et juste 32 cm de moins qu'un C-Max. Particularité 100 % inédite sur ce segment ? Le traditionnel montant central disparait tandis que les deux portes arrière sont coulissantes offrant une ouverture de 1,50 m (et pas antagonistes comme le concurrent Meriva). Ford de préciser que ce dessin a d'ores et déjà été conçu et validé pour la production de série.

"Lors du développement du B-Max, nos stylistes se sont inspirés de la précédente étude de style iosis MAX, qui proposait une approche séduisante pour un futur petit monospace Ford", explique Martin Smith.

"Même si le B-Max reprend certaines lignes du “kinetic design” de modèles Ford récents, son nouveau système de porte et ses dimensions compactes lui confèrent une identité exclusive", conclut-il. A bord on retrouve du connu et déjà apprécié sur les grands frères C-Max et S-Max.

Pour en revenir au style se détachent différents éléments : évolution de la calandre trapézoïdale avec cinq éléments horizontaux et finition chromée, jantes alliage de 18 pouces à 5 rayons en forme de y, bas de caisse "en zigzag",  lunette arrière enveloppante et plus généralement un arrière rappelant le S-Max.

Il sera proposé par exemple avec le dernier moteur essence 1,0 l trois cylindres EcoBoost, doté du système Auto-Start-Stop, découvert sur le concept Start du salon  de Pékin et héritera des EcoBoost quatre cylindres de 1,6 et 2,0 l récemment lancés sur les modèles Ford européens. Si en Suisse il est donc question d'un concept, le modèle de série s'en approchera on ne peut plus fidèlement. A revoir pour confirmation donc.

A lire également. Un concept de Ford B-Max au salon de Genève.

Source : Ford.

Pour résumer

La Fusion est morte, vive le Iosis Max. Au salon de Genève, le constructeur à l'ovale lève le voile sur son nouveau minispace lequel, après la Fiesta, repose sur la plateforme mondiale du segment B. Pour le qualifier on pourrait le résumer à un S-Max en modèle réduit avec sa longueur tout juste supérieure à 4 m (4,06 m) soit 11 cm de plus qu'une Fiesta 5 portes et juste 32 cm de moins qu'un C-Max. Particularité 100 % inédite sur ce segment ? Le traditionnel montant central disparait tandis que les deux portes arrière sont coulissantes offrant une ouverture de 1,50 m (et pas antagonistes comme le concurrent Meriva). Ford de préciser que ce dessin a d'ores et déjà été conçu et validé pour la production de série.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.