par Le Blog Auto

Des salariés de Michelin débrayent à Clermont-Ferrand

Des salariés de l'usine Michelin de La Combaude à Clermont-Ferrand ont débrayé jeudi matin pour protester contre la suppression de 2.300 postes en France.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Des salariés de l'usine Michelin de La Combaude à Clermont-Ferrand ont débrayé jeudi matin pour protester contre la suppression de 2.300 postes en France.

Une quarantaine de salariés débraye à l'usine Michelin de Clermont-Ferrand

Une trentaine de "Bibs" vêtus de leurs habits de travail aux couleurs du manufacturier sont sortis devant le site en fin de matinée, sous la neige, accompagnés de représentants de la CGT.

"Une quarantaine de salariés ont débrayé ce matin dans l'atelier des moules, mais certains ne sont pas sortis", a indiqué à l'AFP Éric Gouttebaron, élu CGT.

Aucun débrayage n'a été observé dans les autres sites de Michelin en France, selon une porte-parole de la direction.

Une trentaine de personnes ayant débrayé vers 11H00 ont été reçues par un responsable du personnel, a-t-elle précisé.

Michelin veut supprimer 2.300 postes

Michelin a annoncé mercredi vouloir supprimer 2.300 postes, sans départs contraints en France, dont 1.200 dans les activités industrielles.

Selon le quotidien régional La Montagne, la moitié des coupes prévues concernerait les sites de Clermont-Ferrand, où se situe le siège de Michelin et la majorité de ses activités tertiaires.

Des salariés mécontents

"On est très mécontents par rapport à ces annonces, qui interviennent en pleine crise sanitaire et on redoute le pire. Comment gagner en compétitivité quand on nous enlève des moyens?", estime Thibaud Bernard, 31 ans, salarié à La Combaude.

"Beaucoup de collègues vont partir à la retraite et ceux qui restent vont devoir compenser", estime M. Gouttebaron, selon lequel "la situation est très anxiogène".

Des hommes et des machines ...

Pour atteindre l'objectif de 5% de gain de compétitivité par an, "il est évident que nous allons mettre les moyens, notamment grâce à l'automatisation des machines. Nous avons d'ailleurs prévu des investissements dans de nouvelles machines à La Combaude", précise de son côté la direction.

Notre avis, par leblogauto.com

Dommage que "mettre les moyens" signifie pour Michelin de recourir à des robots et non pas à des ressources humaines ...

Pour résumer

Des salariés de l'usine Michelin de La Combaude à Clermont-Ferrand ont débrayé jeudi matin pour protester contre la suppression de 2.300 postes en France.

Le Blog Auto
Rédacteur
Le Blog Auto

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.