par La rédaction

Romeo Ferraris s'occupe de la Nissan GT-R

Le préparateur italien Romeo Ferraris vient de dévoiler son dernier programme concocté pour la Nissan GT-R. De quoi en offrir encore en terme d'agrément mécanique aussi bien pour le V6 3,8 l Biturbo délivrant 485 ch (R35) de série ou 530 ch dans sa précédente configuration stock (millésime 2011).Aussi, quand la GT-R animée par le V6 3,8 l Biturbo revendiquait 485 ch de série, après un passage chez Romeo Ferraris la puissance passe à 551 ch pour 678 Nm. En parallèle la dernière version de la supercar japonaise oublie ses 530 ch de série pour pousser  à 580 ch et 694 Nm. De quoi en offrir donc davantage que le dernier millésime à 550 ch.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Le préparateur italien Romeo Ferraris vient de dévoiler son dernier programme concocté pour la Nissan GT-R. De quoi en offrir encore en terme d'agrément mécanique aussi bien pour le V6 3,8 l Biturbo délivrant 485 ch (R35) de série ou 530 ch dans sa précédente configuration stock (millésime 2011).Aussi, quand la GT-R animée par le V6 3,8 l Biturbo revendiquait 485 ch de série, après un passage chez Romeo Ferraris la puissance passe à 551 ch pour 678 Nm. En parallèle la dernière version de la supercar japonaise oublie ses 530 ch de série pour pousser  à 580 ch et 694 Nm. De quoi en offrir donc davantage que le dernier millésime à 550 ch.

Le préparateur italien indique que le seul achat de leur ligne d'échappement sport suffira à gagner 20 ch et 22 Nm. Enfin, les Italiens proposent également différentes options de personnalisation pour l'habitacle, des jantes, des éléments de carrosserie, etc. Avis aux amateurs, Romeo Ferraris détaille son programme ici.

A lire également. Essai Nissan GT-R 2012 : la puissance atout prix et Essai Nissan GT-R Track Pack : pour la piste.

Source : Romeo Ferraris.

Crédit illustrations : Romeo Ferraris.

Pour résumer

Le préparateur italien Romeo Ferraris vient de dévoiler son dernier programme concocté pour la Nissan GT-R. De quoi en offrir encore en terme d'agrément mécanique aussi bien pour le V6 3,8 l Biturbo délivrant 485 ch (R35) de série ou 530 ch dans sa précédente configuration stock (millésime 2011).Aussi, quand la GT-R animée par le V6 3,8 l Biturbo revendiquait 485 ch de série, après un passage chez Romeo Ferraris la puissance passe à 551 ch pour 678 Nm. En parallèle la dernière version de la supercar japonaise oublie ses 530 ch de série pour pousser  à 580 ch et 694 Nm. De quoi en offrir donc davantage que le dernier millésime à 550 ch.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.