par La rédaction

Rolls-Royce DC Design : la "chose" réapparaît

La bête était presque sortie de nos têtes après sa première apprition sur la toile il y a deux petites années. Et puis boum, fracture nette de l'oeil droit, elle apparaît de nouveau. Etrange, glaçante, hors du commun et, osons le terme, terriblement vilaine. Après tout un chacun pourra apprécier ou vomir cette Rolls-Royce coupé signée du tuner DC Design. Cher lecteur, vous qui venez à l'instant de rendre votre petit-dejeuner sur le clavier, je crois deviner votre sentiment...

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La bête était presque sortie de nos têtes après sa première apprition sur la toile il y a deux petites années. Et puis boum, fracture nette de l'oeil droit, elle apparaît de nouveau. Etrange, glaçante, hors du commun et, osons le terme, terriblement vilaine. Après tout un chacun pourra apprécier ou vomir cette Rolls-Royce coupé signée du tuner DC Design. Cher lecteur, vous qui venez à l'instant de rendre votre petit-dejeuner sur le clavier, je crois deviner votre sentiment...

C'est du côté de Londres qu'a pointé le bout de sa calandre cette Rolls-Royce coupé DC Design, rappelons-le produite sur une base de Spirit Silver MKIV de 1995, dont certaines rumeurs lui donnent comme propriétaire l'un des membres de la famille du Sultan de Brunei. L'engin chromé (jantes de 21 pouces, moteur 6.75l V12) pourrait constituer le fruit d'un rapport entre une Rolls-Royce et une 350Z. Une union indéfendable quand on regarde le résultat. Quant à l'inscription "cexi" sur la plaque d'immatriculation, on vous laisse le soin d'en juger par vous-même. Attirante et sexy seraient plutôt deux épithètes pour qualifier l'attendue RR4.

A lire également. Rolls-Royce RR4 : premières esquisses officielles et L'incroyable garage du Sultan de Brunei.

A lire également. Porsche Cayenne DC STAR.

A voir également. Galerie premières esquisses RR4.

Source : Auto Trader.

Pour résumer

La bête était presque sortie de nos têtes après sa première apprition sur la toile il y a deux petites années. Et puis boum, fracture nette de l'oeil droit, elle apparaît de nouveau. Etrange, glaçante, hors du commun et, osons le terme, terriblement vilaine. Après tout un chacun pourra apprécier ou vomir cette Rolls-Royce coupé signée du tuner DC Design. Cher lecteur, vous qui venez à l'instant de rendre votre petit-dejeuner sur le clavier, je crois deviner votre sentiment...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.