Lancer le diaporama
Rêvons un p(n)eu : Peugeot 508 Shooting Brake 1
+2
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Rêvons un p(n)eu : Peugeot 508 Shooting Brake

La Peugeot 508 SW vient d'être dévoilée. L'occasion d'une rêverie de voir un jour un constructeur français oser un brake de chasse, ou shooting brake.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La Peugeot 508 SW vient d'être dévoilée. L'occasion d'une rêverie de voir un jour un constructeur français oser un brake de chasse, ou shooting brake.

Appuyons-nous donc sur cette 508 "station wagon" à la ligne sobre, et que d'aucuns diront "trop classique". Dans sa déclinaison GT Line, elle arbore des montants noirs pour mieux les escamoter. Mais, il reste des lignes "banales". Les porte-à-faux avant et arrière n'aident pas non plus à avoir un profil dynamique.

Donc, somnolons, et rêvons à un brake raccourci, sur base d'un hypothétique coupé (enfin coach selon les appellations hippomobiles). Pas de portière arrière, pas de fausse appellation commerciale "shooting brake" pour une berline quelconque au pavillon écrasé. Ici, les portières avant s'allongent pour faciliter l'accès aux places arrières. Le porte-à-faux avant est raccourci d'une quinzaine de centimètres. Quant à celui de l'arrière, il est encore plus "ratatiné". L'empattement aussi est légèrement raccourci pour un profil plus ramassé.

[t20baic id=508shooting before=https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2018/06/2018_Peugeot-508-SW_05.jpg after=https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2018/06/508_shooting_brake.jpg ]

Shooting brake V6, mais que fait la police ?

La vitre latérale est désormais d'un seul tenant. Tant pis pour les ouvertures à l'arrière. Mais c'est contre-balancé par une vue dégagée. Elle se prolonge aussi plus loin et limite l'angle mort. Au chapitre des détails, notre rêverie est rabaissée de quelques centimètres et les poignées - grossières - sont remplacées par des modèles escamotables bien plus discrets.

Quant au moteur... Ah le moteur ! Un modèle un peu plus sportif se doit d'avoir un moteur un tant soit peu "de la haute" non ? Exit les 4 cylindres turbo, et bonjour le V6 3,6 litres piqué dans la banque d'organes Opel. 310 chevaux et 363 Nm de couple.

Un shooting brake, essence, avec un V6 qui plus est ? Bon ok, on délire carrément là. La Peugeot 508 ne devrait déjà même pas avoir de déclinaison coupé. Alors un shooting brake "à l'anglaise". Dommage non ?

Illustration : T. Emme/Leblogauto.com

Pour résumer

La Peugeot 508 SW vient d'être dévoilée. L'occasion d'une rêverie de voir un jour un constructeur français oser un brake de chasse, ou shooting brake.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos