Lancer le diaporama
La Renault Twingo passe en phase 2 1
+5
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

La Renault Twingo passe en phase 2

La Renault Twingo 3 a droit à une phase 2 en ce début d'année 2019. Plus sophistiquée comme le dit Renault ou plus "banale" ? A vous de voir.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

La Renault Twingo 3 a droit à une phase 2 en ce début d'année 2019. Plus sophistiquée comme le dit Renault ou plus "banale" ? A vous de voir.

Evidemment, on est sur un restylage. Il ne faut pas s'attendre à une révolution de palais. Mais, les changements changent tout de même la petite Renault propulsion à moteur arrière. Déjà, à l'avant, on oublie les 4 diodes Norauto dans leur rond de part et d'autre du pare-choc. Ce n'est pas plus mal. L'éclairage diurne est désormais intégré au bloc optique avec un "C Shape" plutôt réussi. Il ne déborde pas dans le pare-choc comme sur la futur Clio 5, mais reste bien dans l'optique. L'optique fait d'ailleurs plus moderne que la précédente.

Le bouclier est aussi redessiné avec des ouïes latérales qui encadrent la grille qui reste relativement béante mais perd en hauteur. La plaque remonte sur la partie ton carrosserie. Sur le profil, on notera que le bas des portières est désormais ton carrosserie. A l'arrière, les feux sont réagencés mais conservent leur forme. Le bouclier est revu et la partie basse noire disparaît. C'est vrai que pour le coup, cela fait plus chic.

Esthétiquement, ces modifications rendent la mini-citadine de Renault plus pimpante et enlèvent le côté un peu "cheap" que pouvaient avoir les feux diurnes ou les parties non peintes. Si la Twingo 3 phase 1 pouvait être comparée à la Renault 5, on serait plutôt ici sur la Super 5. Deux nouvelles teintes de carrosserie font leur apparition, le Orange Mango et le Blanc Quartz.

Toujours un diamètre de braquage imbattable

A l'intérieur, les modifications sont dans les détails. On notera tout de même des espaces de stockage redessinés. La boîte à gants est désormais fermée dès l'entrée de gamme. L'intérieur reste "amusant" et on peut choisir son coloris dès le 2nd niveau de gamme. Clair ou foncé, avec des inserts ton carrosserie ou non. En plus, les plus hauts niveaux de gamme reçoivent le "Easy Connect", le nouveau système multi-média Renault.

Côté moteur, 3 essence. Le SCe 75, TCe 95 et TCe 95 EDC. Ils sont homologués Euro 6D et ont tous l'assistance au démarrage en côté et le Stop&Start. La petite Twingo grandit un peu. De 3,595 m de long, elle passe à 3,614 (+1,9 cm ajouté au pare-choc arrière). Mais, elle perd aussi en hauteur. Oh pas des masses non plus, 1 cm tout de même à 1,544 m. La garde-au-sol perd par conséquent 1 cm à 16 cm. Cela reste tout de même suffisant pour les "affres" de la ville. Surtout qu'elle conserve son diamètre de braquage de 8,75 m (rayon de 3,93 m entre trottoir).

L'avis de Leblogauto.com

Nous, on aime bien. Ces modifications, pour légères soient-elles, changent tout de même la personnalité de la petite Twingo et lui donnent un côté chic qui pouvait lui manquer. Mais la concurrence est rude sur ce créneau des mini citadines pimpantes.

Certains toutefois à la rédaction trouvent que le style se "banalise" un peu en perdant ce qui la distinguait du lot et de la gamme Renault. On la redécouvrira sous toutes les coutures au Salon de Genève 2019 et bientôt à l'essai.

[poll id="90"]

[pdf-embedder url="https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2019/01/Nouvelle_Renault_TWINGO.pdf"]

Pour résumer

La Renault Twingo 3 a droit à une phase 2 en ce début d'année 2019. Plus sophistiquée comme le dit Renault ou plus "banale" ? A vous de voir.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos