par Elisabeth Studer

Renault : la CFDT s'inquiète pour Flins dans un courrier à de Meo

La CFDT du groupe Renault s'inquiète pour l'avenir de l'usine emblématique de Flins (située dans les Yvelines). Elle s'en est exprimée dans une lettre adressée jeudi à Luca de Meo, Directeur Général du constrcuteur. Courrier que le syndicat a publié dans un tract.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

La CFDT du groupe Renault s'inquiète pour l'avenir de l'usine emblématique de Flins (située dans les Yvelines). Elle s'en est exprimée dans une lettre adressée jeudi à Luca de Meo, Directeur Général du constrcuteur. Courrier que le syndicat a publié dans un tract.

Renault Flins : aucune perspective d'avenir selon la CFDT

"L'inquiétude grandit de jour en jour au sein de l'usine de Flins car aucune visibilité sur les perspectives d'avenir ne se profile", déplore la CFDT dans son courrier.

Selon le syndicat, M. de Meo s'était engagé à venir à Flins vers "fin septembre/mi-octobre". "Pourquoi ne pas avoir tenu votre engagement?", lui demande la CFDT, "première organisation" syndicale du site.

Fin de la production automobile après 2024

La production automobile devrait cesser sur le site après 2024, ce qui signifie notamment l'arrêt de l'assemblage local de la Zoe.

Fin mai, la direction du groupe Renault avait fait part de son souhait de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.  Elle avait alors annoncé le transfert à Flins de l'activité de rénovation de pièces du site de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), promis à la fermeture.

L'usine de Flins devant quant à elle être reconvertie en centre d'économie circulaire (rénovation de moteurs, boîtes de vitesse, véhicules d'occasion...).

Eléments communiqués insuffisants

"À ce jour, les éléments communiqués lors de la commission de suivi" du projet "à Flins qui a eu lieu mi-septembre sont totalement insuffisants, et il est nécessaire d'intensifier le travail paritaire permettant d'obtenir une visibilité claire sur le projet, notamment sur le volet effectifs", souligne la CFDT dans son courrier.

Un dossier construit "pour faire plaisir" aux marchés financiers selon la CFDT

"Ce dossier a été construit dans la précipitation pour faire plaisir aux marchés financiers et produire un effet d'annonce, sans se donner les moyens de réussite nécessaire sur un créneau d'avenir", dénonce le syndicat, en appelant Luca de Meo à "une réelle prise en compte de l'inquiétude qui plane sur (l')usine".

La CFDT travaille depuis des mois à un projet sur l'emploi à Flins

Jugeant que "l'avenir du site de Flins a été délibérément sacrifié depuis au moins une décennie", la CFDT Renault indique par ailleurs dans un communiqué qu'elle "travaille depuis de nombreux mois, bien avant la crise Covid, à un projet sur l'emploi à Flins qui passe par le maintien de l'assemblage de la Zoe", un modèle "iconique".

S'appuyant sur le travail d'un expert, qu'elle avait mandaté "début 2020", la CFDT Renault se dit "convaincue, chiffres à l'appui, que Flins garde un avenir rentable".

Sources : CFDT Renault

Pour résumer

La CFDT du groupe Renault s'inquiète pour l'avenir de l'usine emblématique de Flins (située dans les Yvelines). Elle s'en est exprimée dans une lettre adressée jeudi à Luca de Meo, Directeur Général du constrcuteur. Courrier que le syndicat a publié dans un tract.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.