par Elisabeth Studer

Renault Algérie teste l'implantation de Symbol russes sur ses chaînes

Dans le cadre de son plan de hausse de la production, qui passe de 25 000 à 35 000 véhicules par an à partir de 2016, l’usine Renault algérien.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Dans le cadre de son plan de hausse de la production, qui passe de 25 000 à 35 000 véhicules par an à partir de 2016, l’usine Renault Algérie Production (RAP) vient de procéder à des essais techniques d'implantation sur la chaîne de montage de l’usine d’Oued Tlélat  de Symbol importées de son usine de Russie. Ces tests se sont toutefois révélés non concluants. De source salariale, on indique que la caisse russe n’est pas directement adaptable aux lignes de production du site algérien.

Pour éviter des arrêts techniques dus à d'éventuelles ruptures de stock, la RAP va augmenter la cadence de ses approvisionnements en provenance de son usine de Roumanie, en attendant que les modifications nécessaires soient réalisées sur les chaînes de montage d’Oued Tlélat.

Le travail a pu reprendre depuis le 30 janvier à une cadence normale, soit 150 véhicules par jour, le cargo en provenance de Roumanie - qui s'était fait attendre à la suite de mauvaises conditions climatiques et le gel de la mer Noire - étant enfin arrivé au port d’Oran. Depuis plusieurs jours en effet, les équipes de montage étaient au chômage technique faute de pièces et d’éléments importés de Roumanie. Le climat hivernal et les pics de -7 degrés qui sévit dans le pays avait mis à l’arrêt la chaîne de production des pièces destinées à l’usine de montage Renault Algérie Production  pour la fabrication de la Renault Symbol. Si le moteur est importé d’Espagne, tout le reste vient de l’usine Renault installée en Roumanie.

La troisième équipe d’opérateurs, actuellement en formation, sera quant à elle opérationnelle dès la fin du premier semestre 2016 en vue d'atteindre le niveau de cadences espéré.

Source : Liberté Algérie

Crédit Photo : Renault

Pour résumer

Dans le cadre de son plan de hausse de la production, qui passe de 25 000 à 35 000 véhicules par an à partir de 2016, l’usine Renault algérien.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.