par La rédaction

Rallye de Suède: Gronhölm de bout en bout

Deux semaines après sa victoire au rallye Monte Carlo, Marcus Gronhölm récidive en l'emportant pour la quatrième fois de sa carrière en Suède. Cerise sur le gateau, le pilote Ford remporte sa vingtième victoire en mondial le jour de son 38eme anniversaire. Comme au Monte Carlo, c'est le champion du monde en titre qui termine sur la seconde marche du podium. Les deux hommes forts de ce début de championnat se sont partagés tous les meilleurs chronos à l'exception d'un. (Galli dans l'ES 3). Sur la troisième marche du podium on trouve la Mitsubishi de Daniel Carlsson après un magnifique mano à mano avec Galli. Il s'agit du premier podium en championnat du monde pour le suédois.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Deux semaines après sa victoire au rallye Monte Carlo, Marcus Gronhölm récidive en l'emportant pour la quatrième fois de sa carrière en Suède. Cerise sur le gateau, le pilote Ford remporte sa vingtième victoire en mondial le jour de son 38eme anniversaire. Comme au Monte Carlo, c'est le champion du monde en titre qui termine sur la seconde marche du podium. Les deux hommes forts de ce début de championnat se sont partagés tous les meilleurs chronos à l'exception d'un. (Galli dans l'ES 3). Sur la troisième marche du podium on trouve la Mitsubishi de Daniel Carlsson après un magnifique mano à mano avec Galli. Il s'agit du premier podium en championnat du monde pour le suédois.

Après un problème de boite de vitesse sur la Ford de Gronhölm, Sébastien Loeb était revenu à 15 secondes de lui au classement général. Tentant le tout pour le tout, le pilote Citroën a monté des pneus différents pour essayer de rattrapper son retard sur Marcus, en vain. Loeb le reconnait lui-même, Gronhölm était trop fort: "Jusqu'au départ de la dernière spéciale, nous avons tout essayé, vraiment tout. Aujourd'hui Marcus était le plus fort. Ce matin lorsque sa voiture a connu un problème et que nous sommes revenus à moins de quinze secondes, nous avons tenté un choix de pneus osé. De la sorte nous n'avons pas de regrets. Cette nouvelle deuxième place, et les 8 points "pilotes" et "constructeurs" sont bon à prendre pour débuter une saison qui devrait être passionnante. Elle sent bon la bagarre !"

Au championnat, les deux hommes prennent le large sur leurs poursuivants avec 20 points pour Gronhölm et 16 pour Loeb. Petter Solberg, pour sa part, a vécu un rallye cauchemardesque qui s'est terminé par son exclusion dans la dernière spéciale pour n'avoir pas démarré dans les 20 secondes règlementaires. Au championnat son score est toujours vierge et le norvégien voit les leaders s'éloigner un peu plus encore.

Pour résumer

Deux semaines après sa victoire au rallye Monte Carlo, Marcus Gronhölm récidive en l'emportant pour la quatrième fois de sa carrière en Suède. Cerise sur le gateau, le pilote Ford remporte sa vingtième victoire en mondial le jour de son 38eme anniversaire. Comme au Monte Carlo, c'est le champion du monde en titre qui termine sur la seconde marche du podium. Les deux hommes forts de ce début de championnat se sont partagés tous les meilleurs chronos à l'exception d'un. (Galli dans l'ES 3). Sur la troisième marche du podium on trouve la Mitsubishi de Daniel Carlsson après un magnifique mano à mano avec Galli. Il s'agit du premier podium en championnat du monde pour le suédois.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.