Lancer le diaporama
RADBULL, la Mazda MX-5 très spéciale de "Mad" Mike Widdhett 1
+11
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierre-Laurent Ribault

RADBULL, la Mazda MX-5 très spéciale de "Mad" Mike Widdhett

En règle générale, les voitures utilisées pour le drift à haut niveau sont plutôt grandes, avec un long capot pour mettre un gros moteur. La nouvelle monture du néo-Zélandais "Mad" Mike Widdhett prend le contrepied de cette description. C'est une Mazda MX-5 !

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Widdhett a bâti sa réputation en Formula Drift en Asie au volant de Mazda à moteur rotatif. Pour sa première saison en Formula Drift Pro Series, il a fait un choix étonnant en abandonnant la RX-8 au profit d'une MX-5, une auto jamais vue en drift. Oui, mais il y a un truc ! Sous le capot du petit roadster, par ailleurs profondément modifié, se trouve un quadri-rotor 2,6l bi-turbo qui développe au bas mot 1000 chevaux, donnant un rapport poids-puissance inférieur à 1 kg par cheval à son redoutable engin. C'est un pari, puisqu'avec une voiture légère et un empattement court Widdhett va devoir adapter sa technique de pilotage, mais les premiers essais ont été encourageants. En tout cas la petite Mazda ne passera pas inaperçue auprès du public.

Source et crédit photos : Red Bull

Pour résumer

En règle générale, les voitures utilisées pour le drift à haut niveau sont plutôt grandes, avec un long capot pour mettre un gros moteur. La nouvelle monture du néo-Zélandais "Mad" Mike Widdhett prend le contrepied de cette description. C'est une Mazda MX-5 !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos