par Joest Jonathan Ouaknine

R.I.P., la Ford Crown Victoria

Il y a des voitures qui deviennent des monuments parce qu'elles apportaient des innovations ou qu'elles ont accompagné une époque. Et puis, il y a les voitures qui ont toujours été là, au point où on finissait par les croire immortelles. Qu'on les aime ou pas, la vie semble différente sans elles. C'était le cas de la Ford Crown Victoria. Mais l'éternité n'existe pas en ce bas monde et après un tiers de siècle de carrière, Ford l'a expédiée à la retraite.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Il y a des voitures qui deviennent des monuments parce qu'elles apportaient des innovations ou qu'elles ont accompagné une époque. Et puis, il y a les voitures qui ont toujours été là, au point où on finissait par les croire immortelles. Qu'on les aime ou pas, la vie semble différente sans elles. C'était le cas de la Ford Crown Victoria. Mais l'éternité n'existe pas en ce bas monde et après un tiers de siècle de carrière, Ford l'a expédiée à la retraite.

En 1978, Ford décide de lancer une "petite" plateforme équipée d'un V8 "économique" (tout est relatif, jusqu'ici l'ovale bleue produisait ceci.) Le but du jeu étant d'introduire un peu de modernité, tout en restant assez traditionnel pour ne pas effrayer une clientèle conservatrice.

De la Lincoln Town Car ci-dessous aux dernières Crown Vic', il y eu peu d'évolutions techniques.

Carrosserie banale, châssis séparé, V8 au rendement digne d'un turbo-diesel des années 80, "boitoto" 3 vitesses, suspension digne d'une 2cv, essieu arrière rigide... Pour les particuliers de moins de 70 ans, c'est une horreur à roulettes.

En revanche, les taxis, les policiers et le F.B.I. les adorent! C'est simple: ils ne jurent que par elle! En 2007, Ford veut l'abandonner. Les flottes font pression et le constructeur la fabrique dés lors uniquement pour eux.

Néanmoins, à moyen-terme, elle ne passerait plus les normes de sécurité et de pollution. La remettre à jour couterait trop cher eu égard aux ventes.

Du coup, l'Interceptor est introduite avec pour objectif de pousser la Crown Victoria vers la sortie.

Ainsi, jeudi, les dernières Crown Victoria sont sorties de chaine. La dernière fut vendu à un Saoudien (?)

Le plus triste est que cela marque également la fin de l'usine St Thomas de Talbotville, au Canada. Ses 1 200 employés se retrouvent au chômage en attendant un hypothétique repreneur.

Crédit photos: Ford

A lire également:

Une voiture de police écrasée

Une voiture de police maquillée en taxi

Pour résumer

Il y a des voitures qui deviennent des monuments parce qu'elles apportaient des innovations ou qu'elles ont accompagné une époque. Et puis, il y a les voitures qui ont toujours été là, au point où on finissait par les croire immortelles. Qu'on les aime ou pas, la vie semble différente sans elles. C'était le cas de la Ford Crown Victoria. Mais l'éternité n'existe pas en ce bas monde et après un tiers de siècle de carrière, Ford l'a expédiée à la retraite.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.