par Joest Jonathan Ouaknine

Pub Mao: Citroën fait un grand bond en arrière

Le 8 janvier dernier, on pouvait voir dans plusieurs journaux espagnols une publicité Citroën. On y voit une C4 devant un Mao Zedong grimaçant et le slogan: "Rendons à César ce qui est à César; Citroën, leader des ventes 2006-2007." Le tout suivi d'un texte parodiant les communiqués du Grand bond en avant.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le 8 janvier dernier, on pouvait voir dans plusieurs journaux espagnols une publicité Citroën. On y voit une C4 devant un Mao Zedong grimaçant et le slogan: "Rendons à César ce qui est à César; Citroën, leader des ventes 2006-2007." Le tout suivi d'un texte parodiant les communiqués du Grand bond en avant.

La communauté Chinoise d'Espagne n'a guère apprécié cet humour et par ricochet, la publicité est arrivée sur les blogs Chinois. De nombreux Chinois se sont sentis insultés. Il faut savoir que les Chinois entretiennent un rapport complexe avec Mao (impossible à résumer en moins de 200 pages; de toute façon, on n'est pas au Blog politique ici.)

Le problème est que Citroën est présent en Chine, où il perd du terrain. Ils n'avaient donc pas vraiment besoin de cette polémique. Du coup, Citroën s'est excusé publiquement et a dit que c'était une initiative de Citroën Espagne, réalisée sans concertation avec le siège.

Question idiote: si leur slogan est de rendre à César ce qui est à César, pourquoi ne pas avoir montré un César contrarié?

A lire également:

PSA en Chine : Fukang !

La C2 VTS de rallye

Pour résumer

Le 8 janvier dernier, on pouvait voir dans plusieurs journaux espagnols une publicité Citroën. On y voit une C4 devant un Mao Zedong grimaçant et le slogan: "Rendons à César ce qui est à César; Citroën, leader des ventes 2006-2007." Le tout suivi d'un texte parodiant les communiqués du Grand bond en avant.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.