par Thibaut Emme

PSA : un mauvais investissement pour GM ?

GM a acquis début mars 7% du groupe français PSA Peugeot Citroën. Cet investissement doit permettre de mutualiser certains éléments comme des plateformes mais également la logistique ou bien encore certaines usines (en discussion). Toutefois, de l'autre coté de l'Atlantique on commence à se poser des questions sur la pertinence de cet investissement.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

GM a acquis début mars 7% du groupe français PSA Peugeot Citroën. Cet investissement doit permettre de mutualiser certains éléments comme des plateformes mais également la logistique ou bien encore certaines usines (en discussion). Toutefois, de l'autre coté de l'Atlantique on commence à se poser des questions sur la pertinence de cet investissement.

320 millions d'euros pour 7% de PSA. Voilà le prix payé par GM pour sceller le rapprochement entre les deux constructeurs. Depuis lors, le cours du groupe français a dévissé en bourse perdant près des 2/3 de sa valeur. En outre, lors de la publication de ses résultats semestriels, PSA a fait état d'une perte de 662 millions d'euros pour la branche automobile et selon certains analystes c'est un mauvais placement pour GM. "Ils sont en train de comprendre que c'était une mauvaise décision. Avec le recul ils voient que l'investissement n'était pas bon" estime le président du Automotive Consulting Group, Dennis Virag.

Du côté de GM, on compte bien avoir un retour sur investissement : "Nous avons évalué si la baisse de valeur représente autre chose qu'une perte temporaire et nous avons conclu que c'était bien temporaire. L'incertitude économique de ces derniers mois pèse lourdement sur la valorisation de PSA. Si les conditions de marché ne se rétablissent pas à court terme, nous pourrions être amenés à conclure que les pertes sont plus que temporaires et les passer en charges financières" a annoncé GM dans sa déclaration à la SEC - Securities & Exchange Commission - l'organisme qui régit les échanges financiers aux USA.

GM a donc conscience du côté hasardeux de l'investissement réalisé mais ne se résout pas à le comptabiliser dans les pertes financières, du moins pas encore. Et bien que l'on répète à l'envi que GM n'investira pas plus dans le capital de PSA, l'optimisme est toujours de rigueur puisque le constructeur de Détroit compte conserver sa participation au moins jusqu'à ce que l'action retrouve sa valeur. En outre, les dirigeants de GM estiment que les restructurations du côté d'Opel ou les partenariats technologiques et matériels avec PSA devraient bientôt porter leurs fruits. Un optimisme de façade ou une réelle conviction ?

Pour aller plus loin : Automobile en Europe - 500 000 emplois menacés ?

VW gagne 50 millions d'euros par jour, Toyota 30 !

Source : Bloomberg, photo : GM/PSA

Pour résumer

GM a acquis début mars 7% du groupe français PSA Peugeot Citroën. Cet investissement doit permettre de mutualiser certains éléments comme des plateformes mais également la logistique ou bien encore certaines usines (en discussion). Toutefois, de l'autre coté de l'Atlantique on commence à se poser des questions sur la pertinence de cet investissement.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.