par Thibaut Emme

PSA : sortie de route pour la 108 et la C1 ?

Selon l'agence Reuters, PSA abandonnerait les mini-citadines Peugeot 108 et Citroën C1, segment de moins en moins profitable.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Lucas de Meo, le patron du groupe Renault avait déjà publiquement jeté un pavé dans la mare des petites voitures en déclarant vouloir recentrer le cœur de gamme de Renault sur les compactes. PSA semble vouloir faire de même avec les mini-citadines selon trois sources différentes rapportées par Reuters.

Déjà, la co-entreprise PSA-Toyota qui assemble les Toyota Aygo, Peugeot 108 et Citroën C1 a Kolin en République Tchèque, doit devenir 100% Toyota début 2021. Cela signifiera sans doute l'arrêt des 108/C1 en tout cas sous leurs formes thermiques.

Il faut dire que ces petits véhicules demandent toujours plus de dispositifs de dépollution qui alourdissent le prix de vente. Cela tire les marges vers le bas et le segment devient de moins en moins rentable en Europe, entre autres. Même Daimler a délocalisé la production des smart vers la Chine et surtout ne les propose qu'uniquement en électrique.

La fin du segment A thermique en Europe ?

Le problème du segment A, c'est qu'il représente du volume, mais des marges très faibles. De plus, il pèse dans les moyennes d'émissions de CO2 des gammes et le passage en électrique pour les faire baisser est à priori le seul moyen pour continuer de vendre ces petites voitures en Europe. Dacia avec le Spring 100% électrique est sans doute un exemple à suivre.

Mais, pour PSA, il y a également le "casse-tête" posé par la fusion avec FCA Fiat Chrysler Automobiles. En effet, FCA possède déjà sa marque de petites voitures en Europe, Fiat avec la Panda et la 500. Chez Stellantis, Peugeot et Citroën risquent donc d'abandonner le segment A au profit de Fiat. Pour Opel, c'est déjà le cas puisque la Karl (entrée de gamme) et l'Adam sont passées ad patres.

La part de marché du segment A en Europe se réduit année après année. Les constructeurs vont donc devoir choisir entre arrêter leur gamme sur ce segment où la transformer en gamme électrique ce qui coûtera cher et ne garantira aucunement une rentabilité. A moins de produire dans un pays à bas coût et importer en Europe ?

Illustration : Peugeot

Pour résumer

Selon l'agence Reuters, PSA abandonnerait les mini-citadines Peugeot 108 et Citroën C1, segment de moins en moins profitable.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.